Archéologie

Une carte interactive pour découvrir l’archéologie parisienne

Par Antonin Gratien · lejournaldesarts.fr

Le 5 juillet 2019 - 447 mots

PARIS

La Ville de Paris a mis en ligne une carte recensant 2 000 fouilles réalisées dans la capitale depuis deux siècles.

Capture d’écran de la carte permettant de découvrir les sites archéologiques parisiens, 2019. © Paris.fr
Capture d’écran de la carte permettant de découvrir les sites archéologiques parisiens, 2019
© Paris.fr

Savoir si son logement parisien est bâti sur le site d’un ancien atelier de poterie gallo-romain, est désormais possible en un clic. Il suffit pour cela d’utiliser la carte interactive accessible via Paris.fr (que la mairie a lancé le 3 juillet. Pédagogique, ce nouveau service permet d’obtenir des informations sur 2 000 fouilles opérées durant ces 170 dernières années dans la capitale.

« C’est un excellent outil à la portée de tous pour découvrir les secrets des sous-sols de Paris », s’est félicité Karen Taïeb, adjointe à la Mairie de Paris chargée du patrimoine. L’application présente des anciens sites de fouilles sous la forme de points rouges, depuis les vestiges mésolithiques de la rue Farman au village néolithique chasséen de Bercy, en passant par les fondations de l’hôtel de Bourbon découvertes près des quais de l’Hôtel de Ville.

En cliquant sur les repères, l’utilisateur accède sous forme de notice à diverses informations : l’année de la découverte du site, l’organisme responsable de l’opération archéologique ainsi qu’une description des trouvailles et leur datation. La mairie a indiqué que des photographies seraient prochainement ajoutées. 

Pour affiner ses recherches sur la carte, il existe des filtres chronologiques allants de la préhistoire jusqu’aux « sites modernes ». Ceux qui veulent en apprendre plus sur leur quartier peuvent zoomer en indiquant directement leur adresse. Les « cartes », autre fonctionnalité de l’interface, illustrent l’évolution de l’urbanisme parisien entre le XVIIIe d’avant-révolution et aujourd’hui grâce à la présentation de plans réalisés par des cartographes tels que Jean Delagrive (1689-1757) ou Philibert Vasserot (1773-1840).

Réalisé par le Pôle archéologique de Paris (DHAAP) en partenariat avec le CNRS, l’Inrap et la DRAC Île-de-France, l’interface a exigé 6 ans de développement et devait initialement servir d’instrument scientifique. « Nous l’avons d’abord créé pour utiliser nos données plus facilement et en faire un inventaire interne », a précisé Julien Avinain, archéologue et chef de projet de la cartographie.

Interrogé sur la capacité de l’application à séduire les non-spécialistes, ce dernier insiste : « cette carte est adressée au grand public, elle peut être consultée par tous ceux qui s’intéressent à l’histoire de la ville […] nous la voulons ludique et dynamique »

Outil de médiation de plus en plus populaire ces dernières années, le format de la carte interactive avec notice est également employé depuis 2005 par la collection multimédia Grands sites archéologiques, piloté par le Ministère de la Culture et coordonné par le Musée d’archéologie nationale. On y trouve le recensement de chantiers bénévoles, de villas d’anciennes provinces gauloises ainsi que de plusieurs sites archéologiques maritimes en France, mais aussi en Afrique et en Asie.
 

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque