Mardi 10 décembre 2019

Monument

Le plan de transformation de l’Hôtel-Dieu de Paris oublie le plan Bélaval

Par Julien Tribut · Le Journal des Arts

Le 23 mai 2019 - 159 mots

PARIS

Paris. Le plus vieil hôpital de Paris situé à proximité de la cathédrale Notre-Dame de Paris a été cédé pour quatre-vingts ans au promoteur immobilier Novaxia.

Celui-ci a prévu d’installer sur 20 000 m² (soit un tiers de la surface totale) un incubateur de biotechnologies et d’intelligence artificielle, des logements et des commerces, en contrepartie d’une location de 144 millions d’euros. Les fonds serviront à moderniser l’hôpital qui en a bien besoin. L’État et la Mairie de Paris ne semblent pas avoir pris en compte le rapport commandé en 2017 par l’ex-président François Hollande à l’architecte Dominique Perrault et au président du Centre des monuments nationaux Philippe Bélaval. Faisant le constat d’une île de la Cité peu hospitalière en dépit de la forte affluence à la cathédrale et à la Conciergerie, il avait notamment préconisé de transformer l’aile sud de l’Hôtel-Dieu en « pôle d’accueil, de service et d’exposition », permettant en particulier de montrer les collections des Hôpitaux de Paris.

Thématiques

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°524 du 24 mai 2019, avec le titre suivant : Le plan de transformation de l’Hôtel-Dieu de Paris oublie le plan Bélaval

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque