Mercredi 26 janvier 2022

Mise en vente d’une étude préparatoire de la série des « Joueurs de cartes » de Cézanne

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 28 mars 2012 - 423 mots

NEW YORK (ÉTATS-UNIS) [28.03.12] – D’après le « New York Times », l’existence d’une œuvre préparatoire aux « Joueurs de cartes » de Cézanne n’a que récemment été confirmée. L’aquarelle a été découverte au domicile d’un collectionneur américain et sera mise en vente par Christie’s le 1er mai, sa valeur étant estimée entre 15 et 20 millions de dollars (11,25 à 15 millions d’euros).

Le New York Times rapporte que l’étude préparatoire faisait partie de l’héritage d’Heinz F. Eichenwald. Christie’s estime que son père, Ernst Eichenwald, l’avait achetée dans une galerie berlinoise vers 1930. Les Eichenwald, qui ont quitté l’Allemagne nazie vers 1936, ont emporté l’aquarelle à New York, parmi d’autres œuvres datant du XIXe siècle. Le collectionneur étant décédé en septembre dernier, c’est sa veuve qui a décidé de contacter la maison de ventes aux enchères.

L’étude était mentionnée dans le catalogue de l’exposition « Cézanne et ses joueurs de cartes » qui a eu lieu à l’Institut Courtauld en 2010, mais sa localisation était alors inconnue. Conor Jordan, du département impressionniste et moderne de Christie’s, considère que cette étude préparatoire est celle qui se rapproche le plus des toiles à deux personnages de la série, les ressemblances étant particulièrement frappantes avec le tableau conservé au Musée d’Orsay.

C’est au début des années 1890, que Cézanne peint cinq toiles sur le thème des joueurs de cartes. L’artiste avait déclaré aimer « par-dessus tout l’aspect des personnes qui ont vieilli sans rompre avec les vieilles coutumes ». Parmi les personnages représentés, son jardinier Paulin Paulet, et le père Alexandre (l’homme à la pipe), qui étaient tous deux connus du peintre et posaient pour lui dans sa propriété de Jas de Bouffan, à Aix-en-Provence. Il semble que Cézanne peignait individuellement chaque personnage dans ses études préparatoires : des aquarelles ou des dessins précédaient ainsi les compositions. Le personnage figurant dans l’aquarelle mise en vente serait Paulin Paulet, qui est d’ailleurs le seul à avoir été représenté dans les cinq toiles de la série.

Quatre versions des joueurs de cartes sont ainsi exposées dans des musées, à la Fondation Barnes de Philadelphie, au Metropolitan Museum de New York, à l’Institut Courtauld de Londres et au Musée d’Orsay à Paris. Il semble qu’à la fin de l’année 2011, la famille royale du Qatar ait acheté la cinquième toile de Cézanne aux héritiers du magnat des transports maritimes, George Embiricos, pour un montant de 191,5 millions d’euros. Néanmoins, certains marchands d’art estiment que l’information n’est pas certaine, et que la toile pourrait avoir été vendue à Philippe Niarchos (héritier de l’armateur grec Stavros Niarchos), ou encore à un collectionneur d’origine russe.

Légende photo :

Paul Cézanne (1839–1906), Les Joueurs de cartes (5e version), 1894-1895, huile sur toile, 48 x 58 cm, Musée d'Orsay, Paris. Le dessin préparatoire retrouvé représente le personnage de droite, Paulin Paulet, et est très proche de cette version des célèbres Joueurs de cartes - source Wikimedia

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque