Filippino le Magnifique

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 10 septembre 2004 - 198 mots

En marge de l’exposition «Â Botticelli et Filippino » qui s’est achevée récemment à Florence, Electa publie un ouvrage de référence sur Filippino Lippi (1457-1504).

Patrizia Zambrano et Jonathan Katz Nelson se sont partagé la lourde tâche de retracer la vie et l’œuvre de l’artiste originaire de Prato, dont la contribution au développement de l’art de la Renaissance est indéniable. Partant de multiples sources parfois contradictoires (de la biographie de Vasari aux analyses de Bernard Berenson), les auteurs tentent de recomposer le portrait d’un artiste « à l’étroit entre les découvertes picturales de Léonard de Vinci et la célébrité de Sandro Botticelli ». Ils opèrent une relecture chronologique de sa vie et de son œuvre, avec un focus sur son rôle auprès de ses contemporains – sa relation avec son père, Fra Filippo Lippi, son rapport avec le maître absolu, Sandro Botticelli, son amitié avec Laurent le Magnifique…

Dans leur préface, les auteurs rappellent le caractère « inexorablement provisoire » du résultat de leurs recherches, tant l’étude de la peinture italienne du XVe siècle réserve encore des surprises. Malheureusement, seule une version italienne de l’ouvrage est actuellement disponible, et aucune traduction n’est prévue.

Patrizia Zambrano et Jonathan Katz Nelson, Filippino Lippi, éd. Electa, 2004, 672 p., 200 euros.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°198 du 10 septembre 2004, avec le titre suivant : Filippino le Magnifique

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque