Dimanche 18 février 2018

Zurbarán en sursis

La National Gallery souhaiterait l’acquérir

Par Martin Bailey · Le Journal des Arts

Le 5 novembre 2009

Au Royaume-Uni, un acheteur étranger n’est pas pour l’instant autorisé à exporter un tableau de Francisco de Zurbarán, Gobelet d’eau et une rose sur un plateau d’argent, seule nature morte de l’artiste espagnol sur le sol britannique. La National Gallery de Londres souhaiterait l’acquérir.

LONDRES - Gobelet d’eau et une rose sur un plateau d’argent, de Fran­cisco de Zurbarán, est aujourd’hui conservé à Saltwood Castle (Kent), dans la maison de famille de l’historien de l’art et ancien directeur de la National Gallery, Kenneth Clark, qui l’avait acheté dans les années trente pour sa collection personnelle. L’an dernier, un examen aux rayons X a révélé que ce tableau, réalisé à la fin des années 1620, est en réalité un fragment. La toile est cependant en bon état, et les parties manquantes ne seraient pas très importantes.

Mise en vente par le fils de Kenneth Clark, le député Alan Clark, la nature morte a été acquise par un acheteur étranger dont l’identité n’a pas été révélée. La délivrance de la licence d’exportation ayant été ajournée jusqu’au 8 mai, les collections publiques britanniques peuvent d’ici là se porter acquéreur du tableau au prix de 306 000 livres sterling (2,7 millions de francs). Intéressée, la National Gallery pourrait faire appel à l’argent du Heritage Lottery Fund ou utiliser une partie des 50 millions de livres offerts par le Getty.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°33 du 1 février 1997, avec le titre suivant : Zurbarán en sursis

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque