Vendredi 6 décembre 2019

Vraiment faux ?

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 5 octobre 2011 - 155 mots

PARIS - Le 21 septembre à Drouot-Montaigne, à Paris, la Compagnie d’expertise en antiquités et objets d’art (CEA), en partenariat avec Drouot Formation, organisait un colloque sur les faux dans l’art, intitulé « Vrai Ment Faux ». En préambule de sa présentation sur « L’escroquerie archéologique des pseudos crânes aztèques en cristal de roche », François Gendron, docteur en archéologie de la Méso-Amérique, est revenu sur le cas de la sculpture maya en stuc polychrome de la collection H. Law, vendue pour 2,9 millions d’euros le 21 mars 2011 à Drouot (SVV Binoche et Giquello). Le chercheur au CNRS a affirmé que l’objet était un faux sur la base d’observations stylistiques, et arguant du fait que les analyses scientifiques effectuées sur la pièce n’étaient pas probantes. Cette sculpture maya a obtenu la plus haute enchère du premier semestre 2011 à Drouot. Il s’agit aussi d’un record mondial pour une œuvre d’art précolombien en vente publique.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°354 du 7 octobre 2011, avec le titre suivant : Vraiment faux ?

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque