Parcours

À votre bon cœur !

Par Maureen Marozeau · Le Journal des Arts

Le 13 mai 2005

Art Saint-Germain-des-Prés innove en associant l’Unicef à sa septième édition.

PARIS - Hasard du calendrier, concurrence volontaire ou échange de bons procédés ? Du 26 au 29 mai, la zone nord du boulevard Saint-Germain sera prise d’assaut par les visiteurs des galeries du Carré Rive Gauche [lire ci-dessous] et de Art Saint-Germain-des-Prés, deux manifestations à ciel ouvert qui suscitent une animation bienvenue dans le secteur. Devant la bousculade des foires et salons, le Carré a  préféré avancer ses dates de juin à mai, provoquant un nouveau carambolage. D’après Jean-Yves Mesguich, membre du comité d’organisation de Art Saint-Germain, l’ouverture des espaces le dimanche et les conditions météorologiques requises réduisent les possibilités du calendrier. Entre la fête des Mères et la finale de Roland-Garros, « le Carré en est arrivé aux mêmes conclusions que nous », philosophe-t-il. L’organisateur ne paraît pas se soucier de cette concomitance qu’il n’estime « pas gênante », la clientèle du Carré s’intéressant plus aux antiquités qu’à la peinture.
La convivialité reste le prétexte de cette fête de quartier, dont le mot d’ordre serait la liberté : celle de ne rien se voir imposer, de pouvoir mettre en avant sa spécialité, voire de ne pas participer. Hervé Loevenbruck a ainsi quitté le navire pour se consacrer au Parcours Saint-Germain, plus pointu en matière d’art contemporain. « On partage la même religion, mais on ne prêche pas dans les mêmes paroisses », explique-t-il, regrettant que l’étiquette « Art Saint-Germain » dépasse la notion d’art stricto sensu. Participent néanmoins cette année une dizaine de galeries supplémentaires, dont Nathalie Seroussi, Barès, Breheret, La Petite Galerie, Sparts et Mazlo.
Chacun ira donc de sa rétrospective, de son exposition personnelle ou de son accrochage thématique…. Nicole et Léon Herschtritt réservent les meilleurs clichés de Sabine Weiss, la galerie Berthet-Aittouarès célèbre le centenaire de la naissance de Tal-Coat tandis que Pablo Barletta prépare un florilège Art déco. Les Yeux Fertiles et L’Or du Temps se sont associés pour exposer les œuvres de l’artiste tchèque Josef Sima, dont chacune possède un fonds important ; idem pour les père et fils Strouk avec un hommage au pop art de Pavlos. La galerie Salvador abordera le scandale d’Abou Ghraib avec les tableaux de Gérald Laing.
Avec Pierrick Sorin en artiste invité, cette 7e édition de Art Saint-Germain promet pourtant de garder son esprit bon enfant. L’artiste nantais a préparé une version modifiée de la vidéo réalisée l’hiver dernier pour l’Atelier Renault sur les Champs-Élysées. Les Pères Noël en mai sera projetée lors de la soirée d’inauguration sur les murs de la rue Jacques-Callot. Enfin, les ballons blancs arborant le double logo Art Saint-Germain et Unicef feront office de fanions fédérateurs. Ami du président de l’Unicef Jacques Hintzy, le président de la manifestation, Jean-Pierre Arnoux, a souhaité associer l’événement à l’organisme international. Chaque galerie pourra, si elle le souhaite, proposer une remise sur le prix de vente des œuvres dont le montant sera reversé à l’Unicef. Le client rédige ainsi deux chèques, le second, du montant de la réduction, ayant pour ordre l’Unicef. Ou comment donner bonne conscience à l’acheteur et au vendeur… Cette opération n’est pourtant pas du goût de tous. Raymond Dreyfus déplore ainsi son caractère imposé et son manque de collégialité. « Soit tout le monde y participe soit personne », justifie-t-il. Le galeriste préfère passer outre et aller jusqu’au bout, selon lui, de la démarche de bienfaisance. Il présentera ainsi une cinquantaine de dessins d’enfants du Sri Lanka victimes du tsunami. La centaine d’euros récoltée par chaque œuvre sera intégralement reversée à l’association Le Pélican œuvrant pour ces enfants. Quand la compétition des bonnes volontés fait rage…

ART SAINT-GERMAIN-DES-PRÉS, 100 GALERIES FONT L’ÉVÉNEMENT

Vernissage le 26 mai, 18h-22h, 27 et 28 mai, 10h30-13h, 14h-20h30, le 29 mai, 15h-18h, www.artssaintgermaindespres.com

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°215 du 13 mai 2005, avec le titre suivant : À votre bon cœur !

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque