Lundi 10 décembre 2018

Vol : l’Office central nouveau est arrivé

Nouveau nom et compétences élargies pour l’Office central de lutte contre le vol des œuvres et objets d’art.

Par Jean-Marie Schmitt · Le Journal des Arts

Le 16 mai 1997 - 191 mots

PARIS. Nouvellement rebaptisé par un décret Office central de lutte contre le trafic des biens culturels, l’ancien OCRVOOA (Office central de lutte contre le vol des œuvres et objets d’art) est doté de compétences élargies.

Il est désigné en particulier comme autorité centrale française pour conduire les actions en restitution intra-communautaires prévues par une directive de 1993 de la CEE, transposée en France par la loi du 3 août 1995. Les différentes mesures de recherche, de conservation etc., ainsi que les procédures de restitution d’objets retrouvés en France ou de revendication devant les juridictions des autres États membres des œuvres ayant illicitement quitté le territoire français, seront donc de sa compétence. Le décret en a profité pour toiletter le dispositif d’origine – l’OCRVOOA avait été créé en juin 1975 – en renforçant la centralisation de l’information en provenance de la police, de la gendarmerie et des douanes, et en organisant une rediffusion vers les douanes. Il faut maintenant que la direction centrale de la Police judiciaire, dont dépend l’Office, fasse connaître le sigle qui se substituera à celui de l’OCRVOOA, avec lequel les professionnels du marché avaient fini par se familiariser.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°38 du 16 mai 1997, avec le titre suivant : Vol : l’Office central nouveau est arrivé

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque