Ventes publiques : premier semestre en hausse

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 30 septembre 2009

Encourageant. Tel est le bilan des ventes de ce premier semestre. Dans un contexte mondial apparemment favorable, qui a permis à Sotheby’s et à Christie’s de faire respectivement progresser leur chiffre d’affaires de 27 % et 23 %, Drouot a augmenté le sien de 17 %. Néanmoins, les statistiques de l’Art Sales Index montrent un nouveau recul de la part de marché de la France.

PARIS. Avec, au cours des six premiers mois de l’année, soixante-deux enchères ayant dépassé le million de francs, tels les 8,980 millions atteint par La roseraie à Wargemont de Renoir lors de la vente organisée le 11 juin par l’étude Piasa, le chiffre d’affaires de Drouot s’élève à 1,43 milliard de francs (frais compris) pour les objets de collection. Les commissaires-priseurs parisiens peuvent donc aborder avec satisfaction le second – et dernier – semestre du monopole de leur profession sur les ventes publiques françaises. Ces résultats, comme le produit de 1,17 milliard de francs (1,05 milliard sans les frais) réalisé seulement à Drouot Ri­chelieu et Drouot Mon­taigne – contre 980 millions de francs au premier semes­tre 1996 –, s’expliquent notamment par la dispersion de prestigieuses collections : celles d’André Gomès et de Louis Cotinat, par Me Briest, celle de Ben­venuti-Rotschild, par Pia­sa, sans oublier la vente du mobilier du château de Duino, en Italie, par Mes Beaussant et Lefèvre, dont le produit s’élève à 32,5 millions de francs. L’étude Tajan, avec un chiffre d’affaires de 170 millions de francs (sans les frais) et une progression dépassant les 20 %, conforte sa place de première étude de France.  Grâce à des ventes impressionnistes qui ont rapporté 285 millions de dollars, Christie’s a réalisé le chiffre d’affaires le plus élevé : 908 millions de dollars (5,766 milliard de francs), en progression de 23 %. Celui de Sotheby’s, en augmentation de 27 %, atteint 857 millions de dollars et fait progresser le bénéfice de 9 %, également grâce aux ventes impressionnistes de Londres et de New York, dont le produit s’élève à 179 milliards de dollars.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°42 du 29 août 1997, avec le titre suivant : Ventes publiques : premier semestre en hausse

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque