Piasa

Vente test pour les Nouveaux Réalistes

Par Armelle Malvoisin · Le Journal des Arts

Le 21 novembre 2003

Près de 8O œuvres signées Arman, César, Klein et Raysse issues de la succession Annie Ronchèse passent sous le marteau de Piasa le 4 décembre à Drouot-Montaigne.

PARIS - Annie Ronchèse, docteur en pharmacie, installée sur la côte niçoise, a longtemps collectionné les œuvres des artistes du Nouveau Réalisme, en particulier Arman et César, qu’elle a connus. Elle leur achetait directement les pièces lorsqu’elle ne les acquérait pas à la galerie niçoise de Jean Ferrero, l’un des premiers défenseurs de l’école de Nice. Sa succession, présentée par la maison de ventes Piasa assistée du cabinet Schoeller, conjointement avec l’expert Thierry Picard, comprend une trentaine de pièces d’Arman qui sont, à deux exceptions près, des pièces uniques de 1956 aux années 1970. La vente organisée le 4 décembre compte aussi une vingtaine de sculptures de César, quelques lots signés Klein et Raysse et une composition sur affiche contrecollée sur toile et datée de 1965 de Villeglé. C’est en découvrant une œuvre d’Arman chez le décorateur Roger Rossi qu’Annie Ronchèse a eu le déclic : une contrebasse calcinée et éclatée dans un coffrage de Plexiglas de 1969, estimée aujourd’hui 40 000 à 60 000 euros. « Elle a alors collectionné avec passion, dans la plus grande discrétion. Elle refusait de prêter certaines pièces pour des expositions, si bien qu’elles sont inconnues du grand public et même des spécialistes », indique Eric Schoeller. Le lot vedette de la vente, une peinture monochrome bleue de 46 x 55 cm d’Yves Klein, IKB 113, signée et datée 1959, estimée au prix du marché international 300 000 à 400 000 euros, est néanmoins hors succession car elle appartient à la famille Ronchèse. Cette dernière a enrichi la vente de six autres lots dont une Peinture de feu F 125, signée Klein, datée de 1961 et estimée 70 000 euros. « Les Klein sont destinés au marché américain, qui s’intéressera peut-être aussi aux pièces d’Arman des premières années du Nouveau Réalisme. » Pour le reste de la vente, Eric Schoeller s’attend en revanche à trouver « une clientèle franco-européenne ».
Les amateurs vont-ils soutenir des prix qui n’ont jamais retrouvé le niveau d’euphorie atteint dans les années 1980 ? « Il est vrai que ce marché est fragile, reconnaît l’expert. Pour César, par exemple, les faux qui sont apparus sur le marché il y a deux ans, et la succession qui ne se déroule pas bien, ne sont pas très bons. Mais les pièces présentées sont intéressantes, tout comme la provenance. » Les estimations sont en effet basses, succession oblige. D’Arman, on notera La Mort d’Arlequin, une colère de guitares éclatées sur panneau de bois, signée et datée 1962, estimée 15 000-20 000 euros.  Miles Davis fossili (1973), trompettes prises dans du béton, et La Fin du romantisme (1973), une accumulation de guitares brisées dans un coffrage en bois, estimées 55 000 euros chacune, sont « des pièces que l’on ne voit jamais », souligne Eric Schoeller. Du côté de César, les fers davantage que les bronzes ont des chances de susciter l’intérêt, à l’exemple d’un Insecte ailé de 1958 ou de Moteur n° 3, estimés 25 000 euros pièce. Enfin, parmi les œuvres historiques, sont à signaler le Portrait d’Arman à l’époque des allures et objets de 1963 par Martial Raysse, estimé 80 000-100 000 euros, et l’exemplaire d’Arman du Manifeste du Nouveau Réalisme, un texte de Pierre Restany signé par Arman, Dufrêne, Hains, Klein, Raysse, Spoerri, Tinguely et Villeglé sur fond de « bleu Klein », estimé 35 000 euros.

LES NOUVEAUX RÉALISTES – ÉCOLE DE NICE, SUCCESSION ANNIE RONCHÈSE

Vente le 4 décembre à 20 h 30, Drouot-Montaigne, 15 avenue Montaigne, 75008 Paris, tél. 01 53 34 10 10, www.auctionconsult.com/piasa ; expositions : jusqu’au 28 novembre sur rendez-vous chez Piasa, 5 rue Drouot ; le 3 décembre 11h-21h et le 4 décembre 10h-17h à Drouot-Montaigne.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°181 du 21 novembre 2003, avec le titre suivant : Vente test pour les Nouveaux Réalistes

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque