Vacations estivales à Monaco

La saison Tajan : bijoux, orfèvrerie, tableaux et sculptures

Par Éric Tariant · Le Journal des Arts

Le 4 décembre 2008

Depuis six ans, l’étude Tajan organise début août, à Monte Carlo, d’importantes ventes de bijoux et d’orfèvrerie. Elles se tiendront cette année les 5 et 6 août. Le 4 août seront dispersées, pour la première fois à cette époque de l’année, des œuvres d’art moderne, abstrait et contemporain.

MONTE CARLO - Des tableaux de Dufy, Chagall, Vlaminck, Manguin, Foujita et Utrillo, des sculptures de Lalanne et Di Rosa, au total une soixantaine d’œuvres contemporaines seront dispersées le 4 août, à l’hôtel Métropole Palace de Monte Carlo, par Mes Jacques et François Tajan. “Les collectionneurs sont nombreux dans cette région. Aussi le contexte de détente de l’été, agrémenté de la proximité des lieux de vente, devrait-il retenir l’attention de nombreux amateurs”, précise-t-on à l’étude.

Parmi les tableaux modernes, seront proposées une huile de Marc Chagall, l’Ange au violon, estimée 1 million de francs, trois toiles de Kisling, Fleurs, Nu et Paysage, estimées entre 250 et 500 000 francs, ainsi que deux œuvres d’Utrillo, une gouache représentant Le Moulin de la Galette (400 000 francs) et une huile figurant La place de Cosne (600 000 francs). Mais également des œuvres de Vlaminck, Manguin, Foujita, Valtat, Buffet, Camoin, et deux aquarelles de Raoul Dufy, Les mannequins de Poiray et Bains de mer à Monte Carlo, estimées respectivement 400 et 800 000 francs. Du côté des œuvres contemporaines, signalons une huile de Dubuffet appartenant à la série des Non-lieux, (400 000 francs), une de Warhol, Boîte de soupe Campbell (250 000 francs), et un tableau de l’Italien Sandro Chia (250-300 000 francs). Et parmi les sculptures, des œuvres d’Arman et de César, dont une fonte de Landowski, La poule paon, de 1956 (200 000 francs), un poisson et deux tortues de Lalanne (80-100 000 francs et 30-40 000 francs).

Les lendemain et surlendemain, place aux bijoux et à l’orfèvrerie. L’an passé, la vente avait enregistré un chiffre d’affaires de 12 millions de francs, le meilleur résultat français de l’année dans ce secteur. La première vacation se déroulera le 5 août, la veille du bal de la Croix-rouge, manifestation mondaine estivale phare de la Principauté. Les amateurs de pièces Art déco découvriront des broches, bracelets rubans, boucles d’oreilles du début du siècle, dont un bracelet orné de diamants et une broche ganse signés Van Cleef et Arpels, ainsi qu’un bracelet articulé exécuté par Cartier.

Dans les pièces de joaillerie des années soixante-dix à nos jours figureront quelques diamants, dont une bague de Van Cleef et Arpels ornée d’un diamant de 17 carats, des rivières de diamants, des boucles d’oreilles. Les amateurs découvriront aussi de nombreux colliers de perles de culture, de perles noires de Tahiti, ainsi que des colliers de perles de rubis et de saphirs. Du côté des bijoux masculins, seront proposés une importante collection de boutons de manchettes, un ensemble de montres et des stylos. L’orfèvrerie sera à l’honneur avec, notamment, une ménagère de Buccellati.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°64 du 8 juillet 1998, avec le titre suivant : Vacations estivales à Monaco

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque