Mercredi 20 novembre 2019

Une vente déplumée

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 26 mai 2006 - 155 mots

PARIS - La vente d’objets amazoniens de la SVV Binoche (lire le JdA no 237, 12 mai 2006) ne s’est pas déroulée comme prévu le 15 mai à Drouot, à Paris.

Malgré l’obtention de certificats « Cites » relatifs à la convention de Washington de 1975, la collection Isy-Schwart, réalisée entre 1954 et 1970, a dû être amputée de près de 80 lots décorés de plumes d’oiseaux protégés par l’« arrêté Guyane », qui interdit la mise en vente sur le territoire français d’espèces protégées dans cette région. .

Une équipe de la brigade de gendarmes mobile de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage, basée à Chambord (Loir-et-Cher), s’est déplacée à l’hôtel des ventes pour veiller au respect de la loi. Les plumes de perroquets incriminées ont pourtant été collectées au Brésil, mais l’arrêté Guyane ne fait pas de distinction sur l’origine des spécimens. Selon l’Administration, ce texte pourrait prochainement évoluer.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°238 du 26 mai 2006, avec le titre suivant : Une vente déplumée

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque