Samedi 28 novembre 2020

Une sœur allemande

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 24 juin 2005 - 180 mots

MUNICH-PARIS -  La galerie Traversée a ouvert ses portes à Munich le 12 mai avec une exposition de groupe réunissant Fabien Verschaere, Orlan, Jordi Colomer, Ryuta Amae…

Ces noms vous sont familiers ? Traversée n’est autre que la sœur de la galerie parisienne Michel Rein. L’opiniâtreté de Judit Bönisch, collectionneuse qui partageait son temps entre Hongkong et Munich, a eu raison de la réserve du galeriste parisien devant un projet hors du commun : un espace munichois, géré par la collectionneuse, où seraient montrés les artistes représentés par la galerie parisienne. Un « projet à très haut risque », selon Michel Rein, mais aussi « un pari, s’il fonc­tionne, gagnant-gagnant ». Cet « accord de repré­sentation générale », ou « franchise », est le résultat d’une stratégie visant à installer les artistes de la galerie sur le marché allemand, mais aussi l’occasion de s’ouvrir au design contemporain, avec notamment Robert Stadler, issu de la galerie Dominique Fiat. Après la première exposition, qui a reçu un bon accueil, Traversée accueille jusqu’au 14 août les photographies d’Allan Sekula.

« Allan Sekula. Titanic’s Wake, Prayer for Americans », Traversée, Türkenstrasse 11, Munich, Allemagne, tél. 49 89 1800 6663. Jusqu’au 14 août.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°218 du 24 juin 2005, avec le titre suivant : Une sœur allemande

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque