Samedi 28 novembre 2020

Une éviction contestée

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 4 février 2011 - 219 mots

BÂLE - Cette année, le comité de sélection de la Foire de Bâle n’y est pas allé avec le dos de la cuiller.

Douze galeries présentes l’an dernier dans le programme général ont été déboutées, parmi lesquelles Praz-Delavallade (Paris), Patrick Painter (Los Angeles) et les Berlinois Eigen Art et Giti Nourbakhsch. Si le comité n’a jusqu’ici pas fait de vagues, il s’est attaqué cette fois à une forte tête en la personne de Gerd Harry Lybke, fondateur d’Eigen Art. La presse allemande a largement commenté et déploré l’éviction d’un galeriste qui a joué un rôle majeur dans la diffusion de la peinture allemande et du label « école de Leipzig ». Par solidarité avec leur galeriste, les artistes Neo Rauch et Martin Eder ont déclaré refuser que leurs pièces soient présentées par d’autres galeristes de la foire. Ce soulèvement est une première. Il pourrait s’expliquer par le fait que le comité de sélection compte trois galeristes berlinois, Tim Neuger, Claes Nordenhake et Jochen Meyer – un déséquilibre qui peut prêter le flanc aux règlements de comptes… Parmi les nouveaux venus, on relève toutefois des arrivants de qualité comme Sfeir Semler (Hambourg, Beyrouth) et Stefania Bortolami (New York). Abonnée des secteurs « Art Statements », « Premiere » et « Feature », gb agency (Paris) rejoint aussi le secteur général.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°340 du 4 février 2011, avec le titre suivant : Une éviction contestée

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque