Mercredi 21 février 2018

Une abondance de ventes en juin

De nombreuses spécialités du marché à Drouot

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 15 décembre 2009

Après l’une des saisons les plus mornes que Drouot ait connues, de mémoire de commissaire-priseur, se tiendront enfin au mois de juin de nombreuses ventes intéressantes et variées : cinq collections d’art primitif, la collection d’un amateur du Midi de la France chez Me Tajan, des manuscrits et des lettres autographes chez Mes Laurin Guilloux Buffetaud, parmi bien d’autres.

PARIS - Pas moins de cinq collections d’art primitif seront mises aux enchères à Paris ce mois-ci (voir le JdA n° 25, mai, p. 65) : 114 pièces de la collection du journaliste et écrivain Pierre Guerre, constituée avant la dernière guerre, et dont certains objets importants ont déjà été légués à la Ville de Marseille, seront dispersées le 20 juin par Me Guy Loudmer à Drouot-Montaigne. La pièce phare de la vacation est une statue Fang Betsi, dite "byéri suintant à la coupe", estimée entre 3 et 4 millions de francs, d’une qualité exceptionnelle et très célèbre parmi les amateurs d’art africain. La vente comprendra également plusieurs pièces Fang importantes, un masque Gouro-Bete de Côte-d’Ivoire, estimé entre 150 000 et 200 000 francs, une belle statue Bembe du Congo, estimée entre 60 000 et 100 000 francs, et une cloche Tsogho du Gabon, estimée entre 40 000 et 60 000 francs. La vacation sera complétée par des pièces d’art océanien provenant de l’ancienne collection du surréaliste et critique de cinéma Georges Sadoul, dont la plupart ont été acquises en salle des ventes à la fin des années vingt.

Les autres collections sont d’origine étrangère : le 25 juin, Me Jutheau dispersera quelque 40 objets de la collection du couple néerlandais Van Bussel, parmi lesquels des masques Dan, des statues Gouro et une importante statuette Mambila du Cameroun. Une cinquantaine d’objets du Zaïre, rassemblés par les collectionneur belges Jean-Pierre et Annie Jernander, seront mis en vente le 27 juin par Mes De Quay et Lombrail. À Saint-Germain-en-Laye, le 23 juin, Mes Loiseau, Schmitz et Digard proposeront plus de 300 sculptures et masques de Tanzanie, estimés entre 1 000 et 200 000 francs.

Vente Binoche reportée en juin
Le 24 juin, Me Tajan vendra la collection d’un "grand amateur du Midi de la France", offrant, entre autres, des bronzes du XVIe au XVIIIe siècle, des céramiques, des miniatures et des meubles. Retardée, nous explique l’Étude, afin d’y inclure des lots consignés à la dernière minute, la vacation de tableaux anciens et modernes de Me Jean-Claude Binoche, prévue le 22 mai, dans laquelle figure Le concert des singes, vers 1755-1760 – une pendule comportant 18 figures en porcelaine de Meissen posées sur un support de bronze –, aura finalement lieu le 26 juin.

Manuscrits et photographies
Parmi les 500 lots de manuscrits du XVIe au XXe siècle (une collection parisienne constituée pendant quarante ans) qui seront proposés par Mes Laurin Guilloux Buffetaud, les 19 et 20 juin, on trouvera un manuscrit autographe de Mellin de Saint-Gelais, renfermant non seulement ses propres poèmes mais aussi ceux de François 1er. Un texte officiel portant la signature de Molière, extrêmement rare, sera également mis en vente. Signalons encore trois lettres de Napoléon et, du XVIIIe siècle, 33 lettres de Beaumarchais datant de la guerre d’Indépendance des États-Unis, le manuscrit de Buffon, l’Art d’écrire, ainsi que des notes écrites par Louis XVI peu avant son exécution, estimées autour de 80 000 francs.

L’étude Pescheteau-Badin, Godeau Leroy, assistée de l’expert Vincent Guerre, vendra le 3 juin près de 400 cadres, principalement français, avec des lots provenant d’un atelier d’encadrement, à quelques centaines de francs, ainsi que des modèles Louis XIII, Louis XIV et Régence, de grand et petit formats, estimés entre 4 000 et 50 000 francs. L’étude Chayette et Cheval organise, le 10 juin, sa troisième vente de photographies de l’année. Consacrée au thème du jazz et complétée par des œuvres d’art modernes, des affiches, des livres et des instruments de musique, elle comportera entre 150 et 200 photos, dont plusieurs portraits de musiciens par Willy Rizzo, Willy Ronis et Jean-Loup Sieff, estimés entre 1 000 et 15 000 francs.

L’Art nouveau et l’Art déco seront à l’honneur chez Me Loudmer le 7 juin : plus de 250 lots seront proposés, principalement de la verrerie de Daum, Gallé et Lalique, ainsi que du mobilier, dont un meuble de rangement d’Eugène Printz et de Jean Dunand, estimé entre 250 000 et 350 000 francs, et une paire de lampadaires de Brandt, estimée entre 200 000 et 250 000 francs.

Mes Millon et Robert consacreront les 25 et 26 juin à leur importante vente d’Art nouveau et Art déco, où figurent aussi bien des meubles de Printz – une élégante enfilade basse en chêne blond, par exemple – que des tables en métal forgé de René Drouet et du mobilier de salle à manger, en acajou massif, de Sue et Mare.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°26 du 1 juin 1996, avec le titre suivant : Une abondance de ventes en juin

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque