Samedi 15 décembre 2018

Un temps de porcelaine

Sotheby’s espère plus de 30 millions de francs

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 1 octobre 1995 - 261 mots

Outre la dispersion de la collection de porcelaines de Meissen réunie par Jorg Nolte (lire page 48), trois importantes ventes sont attendues ce mois-ci à Londres, Amsterdam, et surtout Hong Kong.

LONDRES - La première vente aura lieu chez Christie’s Londres le 9 octobre, avec une vente de céramiques continentales, donc sans pièces anglaises. L’objet le plus remarquable, estimé de 310 000 à 470 000 francs, est une paire de coupes à sorbet avec une monture en bronze, du service Herculanum. Il s’agit du premier des grands services produits à la manufacture de Naples, sous la direction de Domenico Venuti. Il fut commandé par Ferdinand II et réalisé en 1781-82 pour son père Charles III, roi d’Espagne.

Le 16 octobre, à Amsterdam, Sotheby’s organise une vente d’environ 220 porcelaines chinoises impériales des XIXe et XXe siècles de la collection Georg Weishaupt, exposées en 1987 à Francfort sous le titre "Le trésor du Dragon". Parmi les pièces exceptionnelles, deux plats blanc-bleu ornés d’un poème sur les plaisirs du thé (estimation de 37 000 à 56 000 francs) et un vase du XVIIIe siècle décoré de papillons (estimation de 22 000 à 31 000 francs).

Enfin, le 31 octobre, Sotheby’s Hong Kong attend plus de trente millions de francs de la mise en vente des trente pièces de porcelaine impériale des dynasties Song, Yuan et Ming (960 à 1644) de la collection Sulin An, la plus extraordinaire étant sans aucun doute un vase meiping blanc-bleu à couvercle (46 cm hauteur) de la dynastie Yuan (1279-1368), estimé de 5 à 5,6 millions de francs.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°18 du 1 octobre 1995, avec le titre suivant : Un temps de porcelaine

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque