Dimanche 18 février 2018

Les ventes aux enchères dans le monde, résultats et commentaires

Un précieux Shah-Name

Londres

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 19 avril 2010

Le déroulement de la Semaine de l’art islamique et indien a été dominé par Christie’s et Sotheby’s, qui ont mis en vente, les 17 et 21 octobre, des miniatures, céramiques, manuscrits, tapis et des œuvres d’art islamiques et indiennes, dont certaines provenaient de la collection Sackler et d’une collection égyptienne.

LONDRES - Christie’s et Sotheby’s ont proposé à cette occasion quelques œuvres exceptionnelles. Christie’s s’était vu confier les plus belles céramiques de la collection Sackler. Les acheteurs ont apprécié les poteries anciennes et rares, qui se sont bien vendues, ainsi que les plaques de céramique qui ont largement dépassé les estimations : une grande plaque Kashan, turquoise et bleue, datant du XIIIe siècle (lot 310), a été acquise pour 21 000 livres (environ 175 000 francs), alors qu’elle était estimée à 5 000-8 000 livres (41 000-71 000 francs). C’est l’origine de ces œuvres et leur apparition récente sur le marché qui ont séduit les acheteurs.

Sotheby’s présentait des céramiques, dont le joyau se trouvait être une collection privée égyptienne de carreaux de céramique d’Iznik, rassemblée dans les années 1900-1925. Les pièces de cet ensemble étaient comparables à celles de la célèbre collection Lagonico, mise en vente par Sotheby’s en 1991, à Monaco. Ces céramiques ont été vendues à des prix égaux ou légèrement inférieurs à leurs estimations, résultant sans doute de l’abondance de céramiques d’Iznik sur le marché depuis deux ans. Sotheby’s offrait une sélection très intéressante de manuscrits, et les enchérisseurs ne s’y sont pas trompés.

Un Shah-Name (Livre des Rois) d’une qualité exceptionnelle a été adjugé pour 190 000 livres (1,6 million de francs). Ce Shah-Name – qui conte les exploits des rois de Perse –, est la plus ancienne version de Firdusi connue à ce jour, et contient trente-sept miniatures mogholes peintes par des artistes originaires de l’Inde du nord.

Le texte et ses enluminures datent du XVe siècle ; les miniatures furent réalisées entre 1580 et 1585. Mais, comparés à ceux de l’Occident, les prix des manuscrits islamiques sont modestes. Ainsi, le manuscrit signé de la main du savant Nasir Al-Din Al-Tusi, datant de 1267, qui reproduit un traité inconnu d’Euclide, a été vendu pour 23 000 livres (192 000 francs) seulement, pour une valeur estimée de 25 000 à 35 000 livres. Michael Spink, de chez Spink and Son, a déclaré que ce manuscrit pourrait être comparé à "un manuscrit signé de la main de Galilée qui apparaîtrait sur le marché, et pour lequel on pourrait imaginer des enchères beaucoup plus élevées".

Un tapis exceptionnel
Chez Christie’s, la vente des tapis a été un succès total. Un tapis Safavide du XVIIe siècle (lot 571), estimé à 300 000-400 000 livres, s’est vendu 380 000 livres (3,2 millions de francs). Un morceau du fameux tapis moghol du XVIIe siècle, connu sous le nom de tapis "waq-waq" (lot 569), estimé à entre 2 500 et 4 000 livres, a été vendu 21 000 livres (175 000 francs).

Un couple de Suisses a mis en vente un tapis d’une valeur exceptionnelle provenant de la partie occidentale de l’Anatolie (lot 519). Il s’est vendu 95 000 livres (793 000 francs) ; l’argent sera offert à des œuvres caritatives. Ce tapis, datant de la fin du XVe siècle-début du XVIe siècle, est le dernier exemple ayant survécu dans son intégralité de cet art extrêmement rare. Le Musée national de Bavière, à Munich, possède le seul autre exemplaire existant. Un portrait d’Henry VIII, peint en 1537 par Hans Holbein dans une fresque pour le Palais de Whitehall, représente un troisième tapis de ce style, qui fut détruit dans un incendie en 1698 et dont il ne reste plus que des copies.

1. Firdusi, Shah-Name (Livre des Rois), décoré de trente-sept miniatures mogholes, XVe-XVIe siècle, Sotheby’s Londres, 19 octobre, Est. £ 150 000-200 000, vendu £ 190 000 (1,6 million de francs)

2. Fragment du tapis moghol \"waq-waq\", fin XVIe-XVIIe siècle, 40x69 cm, Christie’s Londres, 20 octobre, Est. £ 2 500-4 000, vendu £ 21 000 (175 000 francs)

3. Plaque Kashan turquoise et bleue, décoré de vignes, et inscription coranique, XIIIe siècle, 44x42 cm, Christie’s Londres, 18 octobre, Est. £ 5 000-8 000, vendue £ 21 000 (175 000 francs)

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°9 du 1 décembre 1994, avec le titre suivant : Un précieux Shah-Name

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque