Mercredi 12 décembre 2018

Un New York asiatique

Deux foires sont organisées fin mars à Manhattan

Le Journal des Arts

Le 16 mars 2001 - 774 mots

La semaine asiatique de New York s’ouvrira avec deux foires, Arts of Pacific Asia (du 22 au 25 mars), et l’International Asian Art Fair (du 23 au 28 mars). La première accueillera plus de 80 exposants tandis que la seconde, plus sélective, comptera quelque 57 marchands. Complémentaires, les deux événements offriront un large panorama de la production artistique asiatique.

NEW YORK (de notre correspondante) - Depuis la création de l’International Asian Art Fair en 1996, l’engouement pour l’art asiatique à New York n’a cessé de s’amplifier. Organisée comme à l’accoutumée par le couple londonien Brian et Anna Haughton, au Seventh Regiment Armory, dans le nord de la ville, cette foire est l’événement le plus important de la semaine consacrée à l’Asie. Elle a attiré, l’an passé, une multitude de collectionneurs et de conservateurs de grandes institutions (Met de New York, Musée Freer et Sackler de Washington et V&A de Londres). De nombreux jeunes collectionneurs s’y sont rendus et, malgré des prix élevés, les œuvres de grande qualité ont trouvé acquéreur. Du 23 au 28 mars, cette sixième édition accueillera 57 exposants d’Europe, d’Extrême-Orient et des États-Unis. Parmi les nouveaux venus figurent le Japonais Hirano Kotoken, Andy Hei, de Hongkong, qui exposera des œuvres d’art et du mobilier chinois anciens. Plusieurs marchands confirmés participeront à nouveau à la foire, tels John Eskenazi de Londres et Gisèle Croës de Bruxelles, ou les New-Yorkais Chinese Porcelain Company, M.D., Flacks et China 2000. Le stand de Gisèle Croës s’ornera de bronzes rituels de la dynastie Shang, de chevaux de faïence de la dynastie Tang, et d’une paire de Taotie en bronze de la période des Zhou de l’Ouest. Quant à Eskenazi, il proposera, entre autres, des objets indiens : une sculpture de Pingala en grès datant du Ve-VIIe siècle, tandis qu’une surya du Pendjab du Sud fera pendant à une sculpture érotique en grès de l’Inde du Nord représentant le mariage de Shiva et de Parvati. Les objets du Sud-Est asiatique et de l’Inde font toute la force de la foire des Haughton qui s’est ainsi distinguée des autres événements, au cours des dernières années. Parmi les objets indiens et islamiques présentés chez Spink, se trouve un trône en phyllade noir sur un socle en forme de lion provenant du Rajasthan occidental, ou du Gujarat, et daté entre la fin du Xe siècle et le début du XIe siècle. Jonathan Tucker et Antonia Frazier de Londres, autrefois associés à Spink, participeront à la foire pour la première fois et proposeront de riches exemplaires d’objets décoratifs d’Inde, du Sud-Est asiatique et de Chine. L’art japonais sera lui aussi représenté par des sculptures sur le stand de Brian Harkins de Londres, des paravents chez Liza Hyde et des céramiques et estampes présentées par Joan Mirviss de New York. Depuis la précédente édition, l’art contemporain asiatique perce de plus en plus et cette tendance devrait se confirmer cette année. Plum Blossoms de Singapour exposera Mountain n° 203, peinture de Xuhong Shan, ainsi que des œuvres de Wucius Wong inspirées de la calligraphie traditionnelle. Michael Goedhuis, spécialiste de l’art traditionnel, explore depuis quelques années le territoire de l’art contemporain et montrera les peintures provocantes du Taiwanais Lio Kuo-Sung.

Arts of Pacific Asia
Modeste parente de l’Asian Art Fair, Arts of Pacific Asia inaugurera sa septième édition dans le centre de New York, après un bref passage à San Fransisco début février. Les pièces ont été méticuleusement sélectionnées par une équipe de conservateurs et de spécialistes. Visant les jeunes collectionneurs, ces œuvres d’art se situent dans une gamme de prix de 500 à 5 000 dollars (3 500-35 000 francs). Cependant, des pièces plus onéreuses, dans un éventail de 5 000 à 200 000 dollars (35 000-1,4 million de francs), seront également proposées. 84 exposants internationaux participeront à l’événement contre 81 en 2000. Renata Horstmann De Pepe de Riverside en Californie, Yvan Brohard d’Amiens et Éric Chazot de Roquevidal, la galerie Arabesque & Michael Craycraft de Stuttgart, Art & Antiques de Bâle, Chiang Mai de Thaïlande exposeront à la foire pour la première fois. De l’art statuaire monumental indien et chinois, à la bijouterie, en passant par  les netsuke, les inro et les porcelaines et les jades, les paravents, les sculptures, les laques, les bronzes, les céramiques, le mobilier, les peintures et la photographie, Arts of Pacific Asia offrira un panel très varié d’œuvres d’art. Les textiles seront à l’honneur sur une vingtaine de stands : Rupert Smith de Thaïlande, Astamangala d’Amsterdam, See Stone de Hong Kong, Sam Coad de New York... L’art contemporain ne sera pas oublié puisque des estampes et des dessins japonais orneront le stand de Tolman Collection de New York.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°123 du 16 mars 2001, avec le titre suivant : Un New York asiatique

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque