Arts premiers

Un marché toujours aussi dynamique

Par Armelle Malvoisin · Le Journal des Arts

Le 1 décembre 2006

Belles collections à foison pour les arts premiers en décembre à Paris.

PARIS - Fortement ancré à Paris, le marché des arts premiers est loin de se tarir. Pas moins de cinq vacations sont annoncées début décembre. Mais les contenus sont d’inégales valeurs. Trois maisons de ventes dominent dans cette spécialité. Depuis la vente de la prestigieuse collection Bella Hein, le 6 juin 2005, à Drouot (5,8 millions d’euros), le commissaire-priseur parisien Vincent Fraysse veut attirer à lui les vieilles collections d’arts premiers. « L’aura de la vente Hein y est pour quelque chose dans la sélection que nous présentons aujourd’hui », soutient l’expert Christine Valluet. Plusieurs objets, collectés au Congo entre la fin du XIXe et le début du XXe siècle, sont issus de la collection du professeur G. M. : un tambour à fente Mangbetu, pièce rare aux formes pures estimée 30 000 euros ; un couple de grandes statues Mangbetu à patine blonde ambrée, estimé 60 000 euros ; et un extraordinaire sceptre de chef Pende-Tschokwe, estimé 80 000 euros. D’autres objets ont été ramenés par le lieutenant Lamour, en poste au Gabon de 1933 à 1935, dont un superbe grand masque Fang, estimé 800 000 euros. « Il n’est pas du même style que celui de la vente Vérité. Le nôtre est plus cubiste », précise l’expert Yann Ferrandin. Ce lot se partage la vedette avec un mât totémique de Colombie-Britannique venant d’une collection américaine. Estimé 600 000 euros, cet objet d’une qualité exceptionnelle a été sculpté dans la première moitié du XIXe siècle.

Une rarissime collection
La SVV Calmels-Cohen, dont le nom reste associé à la collection Breton, revient en force avec une rarissime collection de 17 masques eskimo, pueblo et kwakiutl de la collection Robert Lebel, biographe et ami de Marcel Duchamp, mais aussi romancier, essayiste et expert en art ancien. Estimée jusqu’à 150 000 euros pièce, la plupart des œuvres a figuré dans de célèbres expositions. Un second catalogue présente, notamment, une statuette eskimo en ivoire marin d’Alaska de la fin du XVIIIe, estimée 80 000 euros ; une très ancienne tête reliquaire Byeri Fang Ntumu du Gabon, estimée 150 000 euros ; un sublime masque Punu du Gabon de l’ancienne collection du général Viard, estimé 250 000 euros ou encore une rare effigie d’ancêtre Uli de Nouvelle Irlande du Nord, estimée 70 000 euros. Le challenge est assez difficile pour Sotheby’s qui doit remplir un catalogue deux fois l’an à date fixe à Paris. Mais les collections et beaux objets sont au rendez-vous à l’instar d’une maternité Luluwa du Congo, estimée 150 000 euros, pièce maîtresse de la collection belge Karel Timmermans de Luluwa, de la grande statue Kongo de la collection Georges Thomann, sculptée dans une gestuelle rare et estimée 90 000 euros, ou encore du fascinant appui-tête Luba attribué au « Maître de la sculpture en cascade », estimé 500 000 euros. Enfin, pour conclure, Artcurial et Christie’s proposent les 5 et 7 décembre des catalogues moins fournis.

ARTS PRIMITIFS - Experts : Yann Ferrandin et Christine Valluet - Estimation : 2 millions d’euros - Nombre de lots : 39 COLL. ROBERT LEBEL - Experts : Alain de Monbrison et Pierre Amrouche - Estimation : 2,5 millions d’euros - Nombre de lots : 17 149 ART D’OCÉANIE ET ART D’AFRIQUE - Experts : Marguerite de Sabran et Patrick Caput (consultant) - Estimation : 3 millions d’euros - Nombre de lots : 229 ART TRIBAL COLL. DU COMTE BAUDOUIN DE GRUNNE - Spécialiste : Bernard de Grunne - Estimation : 700 000 euros - Nombre de lots : 95 ART AFRICAIN ET OCÉANIEN - Spécialiste : Tim Teuten et Fleur de Nicolay - Estimation : 1 million d’euros - Nombre de lots : 244

- ARTS PRIMITIFS, vente le 4 décembre à 14h30, Drouot Richelieu, 9, rue Drouot, 75009 Paris, SVV Fraysse & Associés, tél. 01 43 26 83 38, exposition publique : les 2 et 3 décembre 11h-18h, le 4 décembre 11h-12h, www.fraysse.net - COLLECTION ROBERT LEBEL ET ARTS PRIMITIFS, vente le 4 décembre à 17h, Drouot Richelieu, 9, rue Drouot, 75009 Paris, SVV Calmels-Cohen, tél. 01 47 70 38 89, exposition publique : les 2 et 3 décembre 11h-18h, le 4 décembre 11h-13h, www.calmelscohen.com - ART D’OCÉANIE (EXCEPTIONNELLE COLLECTION DES ÎLES FIDJI) ET ART D’AFRIQUE (COLLECTION DE GEORGES THOMANN, KAREL TIMMERMANS ET DIVERS AMATEURS), vente le 5 décembre à 14h30 à la galerie Charpentier, 76, rue du Faubourg Saint-Honoré, 75008 Paris, Sotheby’s, tél. 01 53 05 53 05, expositions publiques : le 1er décembre 10h-18h, les 2 et 3 décembre 14h-18h et le 4 décembre 10h-18h, www.sothebys.com - ART TRIBAL (COLLECTION DU COMTE BAUDOUIN DE GRUNNE, BRUXELLES), vente le 5 décembre à 16h à l’hôtel Dassault, Artcurial, 7, Rond Point des Champs-Elysées, 75008 Paris, tél. 01 42 99 20 20, expositions publiques : du 1er au 4 décembre 11h-19h, www.artcurial.auction.fr - ART AFRICAIN ET OCÉANIEN, Vente le 7 décembre à 14h à Paris, Christie’s, 9, avenue Matignon, 75008 Paris, tél. 01 40 76 85 85, expositions publiques : du 2 au 6 décembre 10h-18h (le 3 déc. 14h-18h), www.christies.com

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°248 du 1 décembre 2006, avec le titre suivant : Un marché toujours aussi dynamique

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque