Mercredi 17 octobre 2018

Un homme de goût chez Christie’s

Le Journal des Arts

Le 4 juillet 1997 - 232 mots

Hubert de Givenchy a été nommé président du Conseil de surveillance de Christie’s France et prendra ses fonctions le 1er octobre. Selon la maison de vente, cette nomination se situe dans la perspective de l’ouverture du marché français.

PARIS. L’arrivée chez Christie’s du grand couturier et fin collectionneur Hubert James Taffin de Givenchy, 70 ans, précède de peu la métamorphose du monde des ventes publiques en France. Il succède à Nicholas Clive Worms, qui reste membre du Conseil d’administration de Christie’s Interna­tional et du nouveau Conseil de surveillance. Hugues Joffre conserve la direction de Christie’s France et sera nommé président du Directoire. Collectionneur éclairé, Hubert de Givenchy avait mis en vente en 1993, chez Christie’s à Monaco, une partie du mobilier de son hôtel particulier de la rue de Grenelle. Il y a deux ans, il a pris "sans regret" la décision de cesser son activité dans la haute couture, sans renoncer à "une telle passion pour l’art". L’une des missions du nouveau président de Christie’s France, discret et raffiné, sera d’ail­leurs, "grâce à son aura et son professionnalisme", d’apporter sa direction artistique dans divers domaines : la ligne graphique des catalogues, la mise en valeur des objets, l’organisation de certains événements "à caractère exceptionnel". L’aménagement et la décoration du futur siège de Chris­tie’s à Paris lui seront notamment confiés. L’emplacement de ces nouveaux bureaux devrait être annoncé officiellement le 30 septembre.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°41 du 4 juillet 1997, avec le titre suivant : Un homme de goût chez Christie’s

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque