Mardi 10 décembre 2019

Un feu d’artifice moderne à New York

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 30 avril 2004 - 219 mots

NEW YORK - En mai, les ventes d’art moderne de Sotheby’s réservent une farandole d’œuvres exceptionnelles. Deux fondations, une succession et une collection européenne y sont à l’honneur les 5 et 6 mai.

La Greentree Foundation, créée par Betsey Whitney, règne sur la vente du 5 mai. Cette fondation est connue des professionnels puisque, en 1990, Sotheby’s avait adjugé pour plus de 78 millions de dollars le Moulin de la Galette de Renoir, issu de cette collection. Le produit de cette nouvelle vente est généreusement estimé à 140 millions de dollars. Il faudra débourser au moins la moitié de cette somme pour acquérir Garçon à la pipe (1905), un Picasso de la période rose. Sotheby’s espère bien détrôner les 50 millions obtenus chez Christie’s par Femme aux bras croisés de la période bleue. L’autre pièce de résistance, Courses au bois de Boulogne d’Édouard Manet, est estimée entre 20 et 30 millions de dollars. Le lendemain, un Nu accroupi de 1959 de Picasso issu d’une succession européenne est présenté pour 3-4 millions de dollars tandis que Le Sauvetage de 1932, provenant d’une collection européenne, affiche 10 à 15 millions de dollars. Le clou de la soirée revient à un grand Nymphéas de Monet de 1917-1918, provenant de la Fran and Ray Stark Foundation, estimé 9 à 12 millions de dollars.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°192 du 30 avril 2004, avec le titre suivant : Un feu d’artifice moderne à New York

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque