Mercredi 20 février 2019

Un bureau d’art soixante-huitard

Une nouvelle galerie dans le Marais

Le Journal des Arts

Le 1 novembre 1996 - 205 mots

Sans abandonner sa spécialité, les tableaux du XIXe siècle, Nadine Nieszawer ouvre un espace consacré aux artistes d’aujourd’hui.

PARIS. C’est avec une exposition de quatre artistes très marqués par la contestation de 1968 – Piotr Barsony (qui écrit également des livres pour enfants, scénariste et ancien trotskiste), Serge Pey (professeur de poésie à l’université de Toulouse, ancien trotskiste), Guil­laume Ponsin (sculpteur, professeur à l’École municipale d’arts plastiques de Garges-les-Gonesse) et l’ancien maoïste Colin PaulMey Maillard – que Nadine Nieszawer a ouvert une petite galerie d’art contemporain, rue Beautreillis, après avoir consacré de nombreuses années au commerce de tableaux du XIXe siècle.

Inauguré en septembre dans l’ancienne galerie d’antiquités de sa mère, "Le bureau d’art" doit son nom, explique Nadine Nieszawer, à la petitesse du local et à la diversité des activités qu’elle y organise. Car tout en s’investissant dans l’art contemporain, celle-ci continue à acheter et à revendre des tableaux du siècle dernier, et poursuit depuis cinq ans la rédaction d’un dictionnaire d’artistes étrangers, pour la plupart des juifs venus des pays d’Europe de l’Est, qui travaillaient à Paris entre 1905 et 1945.

Le Bureau d’art, 15 rue Beautreillis 75004 Paris, tél : 01 42 78 81 61, fax : 01 42 78 02 80

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°30 du 1 novembre 1996, avec le titre suivant : Un bureau d’art soixante-huitard

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque