Les ventes aux enchères dans le monde

Un bilan prometteur

Turin

Le Journal des Arts

Le 25 mai 2010

Finarte, Christie’s et Sotheby’s, forts des résultats obtenus pendant la première moitié de l’année, abordent l’automne avec confiance.

TURIN - À la veille de la nouvelle saison des ventes, le marché transalpin bénéficie d’une reprise prudente mais bien réelle.

Finarte, Christie’s et Sotheby’s, les trois sociétés qui couvrent l’essentiel du marché italien, ont toutes enregistré des résultats en progression par rapport à la même période de l’année dernière : augmentation de 62 % pour Sotheby’s, de 37 % des ventes chez Finarte et de 9 % chez Christie’s.

Les meilleurs chiffres concernent l’art moderne et contemporain, secteur particulièrement touché par la récession et le "retour à l’ordre" des trois dernières années : les ventes de Finarte s’élèvent à 7,5 milliards de lires (25,7 millions de francs), contre 5,7 milliards en 1993 ; celles de Christie’s à 2,4 milliards (7,9 millions de francs), en progression de 90 % ; celles de Sotheby’s atteignent 2,1 milliards (7,2 millions de francs), au lieu de 1,6 milliard en 1993.

À signaler également parmi les bons résultats : le mobilier chez Finarte, qui double son chiffre de l’année passée pour frôler les 10 milliards (34,3 millions de francs) ; les peintures du XIXe siècle chez Sotheby’s, qui totalisent plus de 3 milliards (10,3 millions de francs) presqu’exclusivement grâce à la vente Ferruzzi ; Finarte maintient toutefois sa suprématie sur ce terrain, avec 4,2 milliards (14,4 millions de francs).

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°6 du 1 septembre 1994, avec le titre suivant : Un bilan prometteur

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque