Un air de jeunesse

Une nouvelle génération de marchands au Carré Rive Gauche

Le Journal des Arts

Le 25 mai 2001

La vingt-quatrième édition du Carré Rive Gauche qui se tiendra du 6 au 10 juin réunira plus de cent galeries. L’occasion pour les curieux et chineurs de découvrir des œuvres inédites.

PARIS - Cette année, l’association parisienne des antiquaires et galeries d’art du Carré Rive Gauche change de mains. Bernard Blondeel succède à Dominique Chevalier devenu secrétaire général du Syndicat des antiquaires. Ce passage de témoin n’entraîne cependant aucun changement sur le fond de la manifestation dont l’esprit perdure. L’objectif de départ de l’association était de dynamiser le quartier et de proposer au public un regroupement de marchands dans un lieu géographique délimité, et surtout de mettre en place des journées portes ouvertes pour inciter les visiteurs à pénétrer dans les galeries. C’est aussi pour les participants un véritable défi car il s’agit de mettre de côté pour le mois de juin les objets les plus rares et les plus insolites et surtout d’accepter de jouer le jeu.

“Cohabitation fructueuse avec les nouveaux arrivants”
En l’espace de cinq ans, le Carré a évolué et attiré une nouvelle génération de marchands, plus jeune, souvent issue des Puces, qui semble ne plus se limiter à un type de pièces ou à une époque donnée et qui est souvent beaucoup plus éclectique dans ses choix. Autre signe de renouveau, la progression du nombre de galeristes défendant les arts décoratifs de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle, ce qui réjouit Bernard Blondeel. “Ce changement témoigne d’un rajeunissement du quartier et montre que le Carré évolue. C’est une preuve de vitalité évidente et la cohabitation avec les nouveaux arrivants se révèle fructueuse.” Cette année encore la manifestation permettra au chineur de remonter le temps et de découvrir plus de 28 spécialités dans des domaines aussi variés que le mobilier, les dessins anciens, les livres, en passant par l’horlogerie et les instruments de musique... Le photographe danois Lars Schwander sera à l’honneur à la galerie Verneuil-Saints-Pères avec une série de portraits dans lesquels on pourra reconnaître les visages de Björk ou de Yoko Ono.

D. Milano de Bacstreet fêtera les cent ans de la galerie et mettra en avant un cavalier saltimbanque turc de la dynastie Tang, tandis que Alain & Gérard Antiquités présentera une rare paire chinoise de statues bouddhiques. La galerie Blondeel-Deroyan proposera, quant à elle, des tapisseries tissées à la Manufacture des Gobelins et Gabrielle Laroche, une exceptionnelle vierge lorraine en pierre datant du XIVe siècle, ainsi qu’un cabinet d’Augsbourg à riche décor de marqueterie polychromé, datant du XVIe siècle.

- Carré Rive Gauche, du 6 au 10 juin, rue Allent, rue du Bac, rue de Lille, rue des Saints-Pères, rue de l’Université, rue de Verneuil et quai Voltaire, 75007 Paris, du mercredi au samedi de 11h à 21h et le dimanche de14h à 20h.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°128 du 25 mai 2001, avec le titre suivant : Un air de jeunesse

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque