Mercredi 14 novembre 2018

Trésors d’Orient à Drouot

La vente offre des pièces archéologiques recherchées

Par Armelle Malvoisin · Le Journal des Arts

Le 21 février 2003 - 625 mots

Avis aux amateurs d’archéologie : une belle sélection de pièces des civilisations égyptiennes, du Proche et du Moyen-Orient, provenant de grandes collections européennes, est à découvrir à Drouot le 26 février. Quand “diversité”? rime avec “qualité”?.

PARIS - La vente d’art d’Orient du 26 février à Drouot, orchestrée par Claude Boisgirard assistée de l’expert Annie Kévorkian, présente une très intéressante sélection de pièces antiques de l’Égypte à l’Asie occidentale en passant par la Grèce ou l’Iran. Cet ensemble de quelque 268 lots, homogène en qualité, est la réunion de plusieurs collections sérieuses ; l’amateur éclairé devrait se délecter ! Parmi les raretés remarquées, un important anneau en cuivre à patine verte au décor de cervidés, de la fin du IIIe millénaire av. J.-C. (Asie centrale), est estimé environ 200 000 euros. “C’est le pendant du modèle aux personnages, préempté par le Musée du Louvre pour 324 500 euros le 30 septembre 2002 à Drouot (SVV Boisgirard). D’ailleurs, ils ont des tailles similaires”, indique l’expert. Et il est fort à parier que les particuliers auxquels le musée a ravi la pièce soient enchantés de retenter leur chance sur ce lot. Une autre sculpture pourrait séduire les institutions : la statuette de 13 cm qui illustre la couverture du catalogue (de la Bactriane, en Asie centrale, IIIe millénaire av. J.-C.), composée d’un corps schématisé vêtu d’une longue robe appelée “kaunakès” en chlorite grise et d’une tête finement sculptée en calcite blanche, est le second “petit bijou” de la vacation. Son prix pourrait s’envoler au-delà de 150 000 euros. Pour Annie Kévorkian, “l’objet est unique. Son état est remarquable, la facture très belle et la civilisation fascinante”.
Dans un registre plus classique, un bronze à patine noire d’Isis allaitant Horus (XXIIe-XXVIe dynastie), une représentation assez commune dans l’art égyptien, se révèle être un très bel exemplaire brillamment ciselé, aux yeux incrustés et de grande taille (32,5 cm). Il est attendu autour de 80 000 euros. De même, un ibis marchant de 11,5 cm, d’époque saïte, figure du dieu Thot en bronze et en os, reste un des rares spécimens conservé en si bel état. Il est estimé 20 000 euros. Soulignons que la vente démarrera avec un défilé de 126 tissus de l’Égypte copte issus d’une prestigieuse collection suisse. Y figurent notamment une exceptionnelle paire de tabulae montrant une scène de deux personnages à bonnet rouge attaqués par deux fauves et un second décor de vol d’oiseaux (lot 95A-B, est. 15 000-20 000 euros), un tabula polychrome d’une grande finesse d’exécution représentant une femme en buste richement parée de bijoux (lot 50, est. 10 000-14 000 euros) ou encore un autre médaillon polychrome rectangulaire décoré d’un putto survolant un cheval, malheureusement moins bien conservé (lot 67, est. 1 000 euros). Les arts de l’Islam, qui ont leur place en fin de catalogue, comptent une grande coupe tronconique de 28 cm de Transoxiane (IXe-Xe siècle), décorée en brun sur engobe blanc d’une frise de coufique, “la première écriture islamique [...] de toute beauté”. Elle est estimée 8 000 euros. Les amateurs apprécieront aussi un coffret quadrangulaire en bronze décoré de médaillons de fleurons entrelacés, de rosettes et d’une figurine d’oiseau déployé sur le couvercle entouré de cartouches d’inscriptions coufiques. Ce magnifique exemplaire de l’art seldjoukide du XIIe-XIIIe siècle, estimé au bas mot 25 000 euros, a été préservé complet, avec charnières et fermoir d’origine, et, de surcroît, a su conserver ses incrustations d’argent et de cuivre rouge, ce qui ne manquera pas d’attiser les convoitises.

ART D’ORIENT

Le 26 février, Drouot-Richelieu, SVV Boisgirard & associés, tél. 01 47 70 81 36, www.boisgirard.com. Exposition publique le 25 février, 11h-18h, le 26 février, 11h-12h et sur rendez-vous du 17 au 21 février chez l’expert, Annie Kévorkian, tél. 01 47 60 72 91.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°165 du 21 février 2003, avec le titre suivant : Trésors d’Orient à Drouot

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque