Lundi 17 décembre 2018

Tissus anciens

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 8 septembre 2000 - 108 mots

La collection d’étoffes anciennes, costumes et passementerie, du XVe au XIXe siècle, de Juliette Niclausse – écrivain, critique d’art et antiquaire – sera dispersée le 26 septembre à Richelieu Drouot, par l’étude Piasa, au profit de la Ligue contre le cancer.

Un velours vénitien du XVIe siècle ciselé jaune-rouge au décor de fleurs d’artichaut, tulipes épanouies, œillets et œillet d’Inde, sous une couronne (15 000-20 000 francs), un damas vert épinard de l’époque Régence décoré de larges fleurs épanouies dans des palmes (18 000-25 000 francs) ou une robe française époque Louis XVI en lampas (8 000-10 000 francs), font partie des plus belles pièces mises en vente.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°110 du 8 septembre 2000, avec le titre suivant : Tissus anciens

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque