Samedi 24 février 2018

Art impressionniste et moderne

Tableaux et collections

Par Armelle Malvoisin · Le Journal des Arts

Le 30 novembre 2007

L’abondance d’œuvres de qualité et la sortie de collections témoignent d’une fin
de saison active pour le marché parisien des ventes aux enchères.

PARIS - Le marché de l’art parisien montre des signes d’excellente santé comme le prouve la profusion et la qualité des ventes d’art impressionniste et moderne. La saison s’annonce même exceptionnelle que ce soit chez Claude Aguttes qui mettra en vente 10 œuvres de l’ancienne collection André Lefèvre le 18 décembre à Drouot sur une estimation basse de 13 millions d’euros ou chez Tajan qui offre le 11 décembre 88 lots pour quelque 4 millions d’euros. Parmi ceux-ci figurent Grun (1931), tableau signé Wassily Kandinsky, estimé 500 000 à 700 000 euros ; Vue de la Giudecca (1936) d’Albert Marquet et Vase de fleurs et femme signé Pierre-Auguste Renoir, estimés 350 000 euros chacun ou encore Airview (1916), une rare composition cubiste de Stuart Davis et un Paysage aux arbres (vers 1910) d’Alfred Maurer, deux huiles sur toile provenant d’une collection américaine et estimées 160 000 euros chacune. Chez Sotheby’s le 13 décembre (158 lots estimés 8 à 10 millions d’euros), à côté des pièces maîtresses que sont Ergo (1947) signé Francis Picabia, estimé 800 000 à 1 million d’euros et Un Matin au harem, un dessin en couleur inédit de Pablo Picasso, estimé 500 000 à 700 000 euros, figure une collection d’une trentaine de lots d’œuvres surréalistes de François Jolivet, dont L’Addition (1920), œuvre dada de Picabia, estimée 80 000 euros, et plusieurs tableaux de Man Ray provenant d’une collection américaine dont un Portrait (1942) surréaliste estimé 250 000 euros.
Le 3 décembre chez Christie’s, ce ne sont pas moins de 15 collections qui sont mentionnées expressément au catalogue, soit 232 lots estimés 8 à 12 millions d’euros. La principale est celle du fameux marchand Paul Rosenberg (37 lots). Parmi ces œuvres acquises directement auprès des artistes et restées dans la famille depuis, notons une Composition (1930) de Fernand Léger, huile sur toile estimée 700 000 à 1 million d’euros ; La Danse à la campagne (1883), une étude très aboutie du célèbre tableau de Renoir conservé à Paris au Musée d’Orsay, et Compotier, bouteille, guitare devant une fenêtre ouverte (1919), nature morte mi-cubiste mi-réaliste de Picasso, estimée 400 000 à 600 000 euros chacune. La vente comprend aussi Tournant du Loing à Moret. Printemps (1886), huile sur toile d’Alfred Sisley conservée par une famille française depuis son achat en 1907, estimée 900 000 à 1,5 million d’euros, et Femme au fauteuil (1941), dessin signé Henri Matisse estimé 500 000 à 700 000 euros. La SVV Piasa n’est pas en reste avec sa vente du 14 décembre à Drouot (194 lots estimés 4 millions d’euros) comprenant un ensemble d’œuvres de l’ancienne collection Stéphane Chapelier-Clergue. Le Buffet (1884), toile de Jean-Louis Forain estimée 500 000 à 800 000 euros, et Patineurs à Overshee (1874), tableau de Johan-Barthold Jongkind estimé 250 000 euros en sont les pièces phares avec Femme endormie (vers 1928) de Pierre Bonnard, acquis auprès de la galerie Bernheim-Jeune par le père de l’actuel propriétaire et estimé 1 à 1,5 million d’euros.

ART IMPRESSIONNISTE ET MODERNE

- Le 3 décembre chez Christie’s, www.christies.com - Le 11 décembre à l’Espace Tajan, SVV Tajan, www.tajan.com - Le 13 décembre à la Galerie Charpentier, Sotheby’s, www.sothebys.com - Le 14 décembre à Drouot, SVV Piasa, www.piasa.fr - Le 18 décembre à Drouot, SVV Aguttes, www.aguttes.com

ART IMPRESSIONNISTE ET MODERNE

- Nombre de ventes : 5 - Estimation : 37 millions d’euros - Nombre de lots : 682

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°270 du 30 novembre 2007, avec le titre suivant : Tableaux et collections

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque