Dimanche 18 février 2018

Dada/surréalisme

Superposition

Par Armelle Malvoisin · Le Journal des Arts

Le 27 août 2007

Les ventes Levy (seconde partie) et Hundertmark se font écho chez Tajan et Artcurial.

PARIS - Près de deux ans après la vente de la collection du marchand new-yorkais Julien Levy (lire le JdA no 199, 24 septembre 2004), premier marchand à défendre le surréalisme aux États-Unis dans les années 1930-1940, la maison Tajan proposera un second opus le 8 juin. Il ne s’agit pas de fonds de tiroirs servant à rallumer une flamme d’une vente à succès. Au contraire, la vacation recèle un ensemble important d’œuvres sur papier qui n’avait pu être dispersé en octobre 2004, parce que
faisant partie d’une exposition itinérante, durant deux ans, dans plusieurs musées à travers les États-Unis. Parmi cette sélection, figurent Loplop présente Chimaera, un collage et crayon sur papier de Max Ernst, estimé 50 000 euros,   Atelierstrand, une gouache et collage sur papier de 1928 de Herbert Bayer, estimée 3 000 euros, une Crouching Woman à la gouache blanche sur papier noir de Hans Bellmer, estimée 12 000 euros, ou encore une composition de Matta vers 1940 à l’encre et peinture fluorescente, estimée 40 000 euros. Citons encore Arshile Gorky, Joseph Cornell, Marcel Duchamp, Yves Tanguy, Dalí, Victor Brauner et Giorgio De Chirico avec sa Nymphe Écho, vers 1920-1924, à l’encre sur papier, et ses Furies s’apprêtant à poursuivre un assassin… par un clair après-midi d’automne, vers 1923, encre sur papier contrecollée sur carton. Cette dernière fut reproduite dans la première parution de La Révolution surréaliste, datée du 1er décembre 1924. Toutes deux sont estimées 15 000 euros chacune. En amont de la partie consacrée aux documents incluant de nombreux catalogues d’exposition de la galerie Julien Levy, des cartons d’invitations aux vernissages et des revues américaines d’avant-garde de la première moitié du XXe siècle, la vente débutera par une centaine de lots appartenant au fils de Julien Levy, qui, contrairement au reste, n’étaient pas prévus au départ. L’expert Marcel Fleiss y a noté « quelques petits bijoux », soit deux boîtes de Joseph Cornell, ainsi qu’une broche et une paire de boutons de manchettes réalisés par Alexander Calder pour la famille Levy, estimés 20 000 euros chacune.

Documents d’époque
On ne peut que regretter l’erreur de programmation d’Artcurial, qui présente le même jour une vente dans le même esprit et visant une clientèle identique : la collection Armin Hundertmark, galeriste et éditeur d’art à Cologne dans les années 1960-1990, s’est construite autour de l’expressionnisme, de Dada et du surréalisme. Elle compte des dessins, des aquarelles, des collages et des peintures signés Raoul Hausmann, Hannah Höch, Francis Picabia, Victor Brauner, Georg Grosz,
Paul Klee, André Masson, René Magritte, Max Ernst et Hans Bellmer ; elle comprend aussi des documents d’époque, manuscrits originaux et ouvrages en édition originale. Parmi une dizaine d’œuvres de Kurt Schwitters, notons Abstraktion 26 Zarte Sinfonie, pièce historique de 1918 qui a appartenu à la célèbre galerie Der Sturm (Berlin) dès 1919. Estimée 70 000 euros, c’est la dernière toile abstraite de l’artiste en main privée, car « sa production abstraite, qui a précédé les collages, s’est limitée à 39 tableaux dont 36 ont aujourd’hui disparu. Sur les trois restants, deux appartiennent à des musées (Allemagne et Japon), rappelle Bruno Jaubert, l’un des experts de la vente. Cette pièce rarissime est donc l’une des uniques survivances de la période abstraite de Kurt Schwitters ».

- COLLECTION JULIEN LEVY, SECONDE PARTIE, vente le 8 juin à 20h, Espace Tajan, SVV Tajan, 37, rue des Mathurins, 75008 Paris, tél. 01 53 30 30 30 ; exposition : le 2 juin 10h-18h, le 3 juin 11h-18h, le 4 juin 14h-18h, les 5 et 6 juin 10h-18h, www.tajan.com - ARCHIVES ARMIN HUNDERTMARK, vente le 8 juin à 14h15, hôtel Dassault, Artcurial, 7, rond-point des Champs-Élysées, 75008 Paris, tél. 01 42 99 20 20 ; exposition : du 31 mai au 6 juin 11h-20h, le 7 juin 11h-16h, www.artcurial.com

JULIEN LEVY, II - Experts : Marcel et David Fleiss - Estimation : 800 000 euros - Nombre de lots : 330 ARMIN HUNDERTMARK - Experts : Violaine de La Brosse-Ferrand et Bruno Jaubert (tableaux et dessins), Olivier Devers (livres et documentation) - Estimation : 500 000 euros - Nombre de lots : 115

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°238 du 26 mai 2006, avec le titre suivant : Superposition

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque