Vendredi 16 novembre 2018

Stupre, Sade et volupté

Par Armelle Malvoisin · L'ŒIL

Le 4 décembre 2007 - 230 mots

Deux collections « à livre ouvert » forment cette vente d’Erotica vouée à toutes les débauches sensuelles que la littérature – de préférence savoureusement illustrée – a pu produire. Celle de Jean-Pierre Faur, éditeur et célèbre amateur de livres érotiques, et celle de l’avocat parisien Emmanuel Pierrat, star du barreau, provocateur à ses heures et auteur de plusieurs ouvrages sur le sujet (lire également p. 121).
De la douce évocation de plaisirs à la pornographie la plus rude, en passant par l’art de la flagellation, l’homo-érotisme et même la zoophilie : il y en a pour tous les goûts. Et à tous les prix, de 100 euros pour une anthologie scatologique parue en 1862, à 15 000 euros pour Le Supplice d’une queue (1930), manuscrit autographe complet de ce roman homosexuel célèbre de François-Paul Alibert, paru pour la première fois en 1931.
Les amateurs apprécieront une édition originale de La Messe en Jean Mineur, poème très cru de Boris Vian publié en 1957 par le Collège de pataphysique, sous le pseudonyme anagrammatique de Bison Ravi (est. 5 000 euros) et un rare portrait photographique du « célèbre » père du masochisme Sacher Masoch (est. 600 euros).

Erotica : Livres et documents des collections Jean-Pierre Faur et Emmanuel Pierrat, vente le 7 décembre à Drouot, maison de ventes Pierre Bergé & Associés, 9, rue Drouot, Paris IXe, tél. 01 49 49 90 10, www.pba-auctions.com

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°597 du 1 décembre 2007, avec le titre suivant : Stupre, Sade et volupté

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque