Bibliophilie

Sous le signe de l’image

Par Armelle Malvoisin · Le Journal des Arts

Le 9 août 2007

Dispersion chez Sotheby’s à Paris de la collection Fred Feinsilber ou 40 ans de passion pour les livres illustrés.

PARIS - « L’illustration est la plus haute, la plus efficace et la plus émotionnelle des formes d’écriture, celle qui, comme la musique entre le plus directement en résonance avec notre schéma intérieur », estime Fred Feinsilber. Cet ingénieur ayant fait carrière et fortune dans l’industrie chimique est un collectionneur discret, passionné de littérature et fasciné par l’image. Sa collection de plus de 500 lots de livres illustrés, manuscrits, photographies et gravures, réunie pendant plus de quarante ans, est dispersée à Paris les 11 et 12 octobre chez Sotheby’s. Elle offre un véritable panorama du livre illustré du XVe au XXe siècle. « L’illustration forme ici un fil d’Ariane, commente Anne Heilbronn, directeur du département des livres et manuscrits chez Sotheby’s. Depuis le sublime exemplaire de 1496 des Comédies de Térence marquant une étape importante dans l’histoire du livre illustré ancien grâce à un procédé novateur juxtaposant jusqu’à 4 ou 5 bois utilisés pour une seule image (et conservé dans une reliure du début du XVIe siècle en peau de truie estampée à froid), estimé 20 000 euros ; jusqu’au livre culte du pop art, 1 C Life, estimé 70 000 euros ; en passant par les modernes avec le livre culte Jazz de Matisse (estimé 120 000 euros) ; Parler seul, poème de Tzara animé de 72 lithographies de Mirò (estimé 20 000 euros) ; Allo ! Paris ! ouvrage illustré de 20 lithographies à pleine page de Robert Delaunay (estimé 25 000 euros) ; […]. » Le libraire Bertrand Meaudre qui, à la demande du collectionneur, a participé avec deux autres experts indépendants, à la réalisation du catalogue de la vente, parle de véritable « bibliothèque-iconothèque ». La collection comprend non moins de 45 livres illustrés par Picasso, un événement en soi. Certains sont ornés de dessins originaux. D’autres sont illustrés de très belles gravures comme Saint-Matorel de Max Jacob, publié en 1911 par le célèbre marchand Henri Kahnweiler. Estimé 70 000 euros, il renferme les premières illustrations cubistes de Picasso.
Les poètes et les grands auteurs font aussi partie de la bibliothèque de Fred Feinsilber. À ce titre, Camus fut le premier qu’il collectionna, dès l’âge de 18 ans, et auquel il reste toujours attaché. Le manuscrit autographe du Mythe de Sisyphe, estimé 200 000 à 300 000 euros, est le lot le plus important du catalogue. Notons aussi un exemplaire broché des Fleurs du mal de Baudelaire en édition originale, estimé 100 000 à 150 000 euros. La collection comprend en outre des reliures exécutées par les plus grands relieurs : Bonet, Leroux, Mercher ou encore Jean de Gonet. Ce dernier, à partir du Revorim, matière noire spécifique mise au point par Feinsilber, innova et créa un nouveau procédé de reliure permettant d’aller au-delà des limites imposées par la technique traditionnelle. Enfin, plusieurs livres illustrés de gravures ou de photographies de Hans Bellmer sont consacrés au surréalisme. Signalons l’édition originale rare sur papier cartonné jaune de Die Puppe, publiée à compte d’auteur en 1934, comprenant dix photographies originales. Estimée 60 000 euros, elle fut offerte par Bellmer à Marcel Jean en 1936. Les Jeux de la poupée, avec ses 14 poèmes en prose de Paul Éluard, offre 15 photographies originales de Hans Bellmer exécutées en 1936 et 1937. Spécialement imprimé pour l’éditeur Hans Berggruen, l’ouvrage est proposé autour de 50 000 euros.
Si aujourd’hui Fred Feinsilber a décidé de tourner la page sur les livres, il n’en a pas moins terminé sa « quête spirituelle et esthétique en [se] consacrant pleinement à une collection d’arts premiers débutée en 2000. » Un virage qu’il a notamment amorcé avec la maison Sotheby’s.

COLLECTION FRED FEINSILBER, ITINÉRAIRE D’UN COLLECTIONNEUR 1460-1960

Vente les 11 et 12 octobre à Paris, Sotheby’s, 76 rue du Faubourg Saint-Honoré, 75008 Paris, tél. 01 53 05 53 05, expositions publiques : les 5, 6 et 10 octobre 10h-18h, le 7 octobre 14h-18h, le 9 octobre 10h-20h, www.sothebys.com

COLLECTION FRED FEINSILBER

- Expert : Anne Heilbronn - Consultants extérieurs : Bertrand Meaudre, de la librairie Lardanchet (livres et manuscrits), Yves Lebouc, de la Bouquinerie de l’Institut (gravures), David Fleiss, de la Galerie 1900-2000 (Photographies) - Estimation : 5 millions d’euros - Nombre de lots : 518

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°244 du 6 octobre 2006, avec le titre suivant : Sous le signe de l’image

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque