Mercredi 20 novembre 2019

Sotheby’s fête ses noces de perle à Saint-Moritz

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 3 février 2006 - 181 mots

SAINT-MORITZ - La maison Sotheby’s célèbre ses trente années de présence à Saint-Moritz, en Suisse, avec une vente programmée le jour de la Saint-Valentin. En 1976, la station des Grisons, lieu de prédilection d’une clientèle de millionnaires, avait été choisie par Nicholas Rayner (président de Sotheby’s Suisse à l’époque) pour l’organisation de ventes de joaillerie en pleine saison de ski. Les professionnels de la bijouterie du monde entier ont rapidement suivi. Christie’s a emboîté le pas en 1990. Depuis, si Genève est restée la capitale des enchères de bijoux, les ventes de Saint-Moritz sont devenues des événements attendus. Le 14 février, donc, dans les salons de l’hôtel Kulm, Sotheby’s dispersera pour une estimation de 8,5 millions d’euros une large sélection de plus de 440 pierres rares et pièces de joaillerie signées des plus grands créateurs. Figurent notamment un ornement de corsage en diamants de Cartier, vers 1907, estimé 65 000 euros. Un cycle de conférences publiques sur le thème du bijou sera donné par les spécialistes en joaillerie de Sotheby’s, ainsi que par Alberto Nardi, gemmologue, bijoutier et professeur à l’Université Ca’ Foscari de Venise.

Rens. 01 53 05 53 05

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°230 du 3 février 2006, avec le titre suivant : Sotheby’s fête ses noces de perle à Saint-Moritz

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque