Sotheby’s anticipe l’ouverture

Par Éric Tariant · Le Journal des Arts

Le 15 février 2008

Sotheby’s devrait vendre les 27 et 28 juin à Paris pour la première fois de son histoire. Pour disperser, avant l’ouverture officielle du marché, deux grandes collection étrangères qui lui ont été confiées, l’auctioneer a choisi une nouvelle fois de recourir aux services des officiers ministériels, Hervé Poulain et Rémy Le Fur.

PARIS - L’ouverture du marché français aux auctioneers est depuis des années son principal cheval de bataille. Laure de Beauvau Craon, P-DG de Sotheby’s France, était en 1992 au point de départ de cette bataille homérique, en déposant une plainte devant la Commission européenne. Les 27 et 28 juin, elle abritera dans ses locaux parisiens – la célèbre galerie Charpentier située face à l’Élysée – les premières ventes organisées par Sotheby’s à Paris. Elle y dispersera fin juin, avant l’ouverture officielle du marché sans cesse reportée, deux collections qui lui ont été confiées. Pour ce faire, elle va à nouveau, comme à Montfort-l’Amaury en juin 1999 lors de la vente du contenu du château de Groussay, recourir aux services des commissaires-priseurs parisiens, Hervé Poulain et Rémy Le Fur. “Lorsque ces collections nous ont été confiées il y a un an, nous pensions que la réforme serait en place. Ces collectionneurs voulaient vendre avant l’été et si nous n’avions pas décidé de nous rapprocher à nouveau de Mes Poulain et Le Fur, c’est encore une vente qui aurait eu lieu à l’étranger”, a déclaré Laure de Beauvau Craon. Les commissaires-priseurs interviendront en tant qu’officiers ministériels et exerceront pleinement leurs attributions, depuis la tenue du marteau jusqu’au règlement des vendeurs. Le duo a averti la Compagnie des commissaires-priseurs de Paris de cette initiative. Mais, n’ayant pas demandé l’autorisation de vendre à la galerie Charpentier, ils s’attendent à une levée de boucliers de la profession. “Sotheby’s va plus vite que la musique, a commenté Me Ribeyre, président de la Compagnie. Mais je n’ai pas l’intention de me lancer dans une procédure à leur encontre à quelques semaines de la publication des décrets d’application de la loi de juillet 2000.” Une initiative qui semble de toute façon difficilement attaquable à une période où l’unicité du lieu de vente est régulièrement battue en brèche avec l’organisation de multiples vacations dans de grands hôtels parisiens. Le 27 juin, les Parisiens devraient donc assister à la vente, galerie Charpentier, de la collection de meubles et objets d’art des Italiens Luigi et Anton Laura, et, le 28 juin, de la bibliothèque littéraire de Charles Hayot, grand collectionneur belge. Un premier pas pour Sotheby’s mais un grand bond pour le marché français.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°128 du 25 mai 2001, avec le titre suivant : Sotheby’s anticipe l’ouverture

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque