Sotheby’s adoube P.L.F.

Poulain Le Fur vendra les automobiles de l’auctioneer

Par Éric Tariant · Le Journal des Arts

Le 1 juillet 2008

À compter du 13 décembre, tous les véhicules de collection consignés par Sotheby’s Europe seront vendus par l’étude Poulain Le Fur dans leur nouvel espace du Palais des Congrès. Cet accord, signé à la mi-septembre, souligne la prééminence en Europe de l’étude française dans la spécialité et éclaire d’un nouveau jour l’attentisme de la majorité des commissaires-priseurs à la veille de l’ouverture du marché.

PARIS - Septième “écurie” française en 1998 – cinquième en 1997 – avec 100 millions de chiffre d’affaires, l’étude Poulain Le Fur pourrait améliorer son classement dès la saison prochaine. Les commissaires-priseurs ont conclu à la mi-septembre un accord avec Sotheby’s, en vertu duquel les automobiles de collection habituellement dispersées par l’auctioneer en Europe seront désormais toutes vendues dans le nouvel espace qu’ils ont ouvert dans l’extension du Palais des Congrès, porte Maillot. Inauguré le 9 décembre prochain, cet hôtel des ventes de 1 400 m2 est constitué de deux salles de vente modulables, d’une surface totale de 600 m2. Il devrait accueillir chaque année deux ou trois ventes de prestige d’automobiles de collection et une vente mensuelle courante. C’est là que seront dispersées les automobiles de collection de Sotheby’s Europe. Le département de la maison anglaise réalisait en moyenne un produit annuel de 2 millions de livres sterling (environ 20 millions de francs) entre Londres et Zurich, Monaco ayant été délaissé depuis six ans. “Notre objectif est de mettre en commun les atouts des deux maisons de vente, explique Peter Arney, directeur général de Sotheby’s France. L’étude Poulain Le Fur a une compétence reconnue en matière de ventes de voitures, et Sotheby’s bénéficie d’une force de frappe marketing au niveau international. Après le succès de la vente Groussay, nous avons souhaité poursuivre notre collaboration avec l’étude française.”

Sotheby’s continuera d’assurer à Londres son service d’estimation et à organiser quelques ventes, dites “Automobilia”, “Grand Prix” et “Formule 1”, composées d’objets et de souvenirs liés à l’automobile. Si l’alliance entre un géant mondial pesant plus de 12 milliards de francs et une étude française au chiffre d’affaires de 100 millions peut paraître surprenante, elle n’en consacre pas moins la compétence et la suprématie d’Hervé Poulain et Rémy Le Fur sur le marché européen de la voiture de collection. Cet accord constitue un nouveau pied de nez en direction de leurs confrères de Drouot qui, plutôt que de s’organiser pour anticiper l’ouverture du marché, semblent s’être résignés à attendre le vote de la loi pour agir. “Nous bénéficions d’une délégation de compétence de la part de Sotheby’s, qui considère que nous sommes les meilleurs en Europe dans la spécialité, se félicite Hervé Poulain. Je serai responsable de ces ventes de A à Z, à partir de l’inventaire jusqu’au procès verbal des vacations.”

Une Renault pilotée par Alain Prost
Pour sa première vente, qui se tiendra le 13 décembre dans l’auditorium du Palais des Congrès, Sotheby’s a confié à l’étude Poulain une quinzaine de véhicules rassemblés par un collectionneur, M. Müller, comme cette Hispano Suiza T49 de 1927 carrossée par Victor Broom (300-350 000 francs). Hervé Poulain présentera de son côté des lots aussi importants qu’une Berlinetta Competizione Ferrari 250 GT SWB de 1961 (6 millions de francs) et deux Formule 1 : la Ferrari de 1987 de Berger (1,5-1,8 million de francs) et la Renault pilotée par Alain Prost en 1982. Parmi les autres vedettes de la vente figurent une Osca 1100 de 1957 qui a remporté deux victoires à la Targa Florio (1-1,2 million de francs) et un coupé chauffeur Rolls-Royce “Twenty” de 1927 ayant appartenu à Charles de Beistegui.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°90 du 8 octobre 1999, avec le titre suivant : Sotheby’s adoube P.L.F.

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque