Dimanche 18 février 2018

Solide comme un roc

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 6 janvier 2010

PARIS - Coutumière d’une production artistique contextuelle, où explorations et contacts prolongés avec des lieux naturels lui fournissent des matériaux et une suggestion formelle pour ses œuvres, Helen Mirra revient à la galerie Nelson-Freeman, à Paris.

Avec « Conscience de pierre », l’artiste américaine fait état d’une longue résidence en Suisse qui lui a inspiré une série de travaux fondés sur la collecte de pierres dans la montagne. Photographiés in situ avant d’être rapportés, les minerais, posés ici sur des couvertures de l’armée suisse dont le format plié est identique à celui de la carte de randonnées dépliée, sont exposés face au cliché les représentant. Exemptes de toutes formes d’interventions industrielles, et toujours issues de gestes minimaux et d’une économie de moyens, ces œuvres laissent la parole aux qualités intrinsèques des éléments, dans un dialogue sensible avec la nature.

59, rue Quincampoix, 75003 Paris, tél. 01 42 71 74 56. Jusqu’au 21 janvier.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°316 du 8 janvier 2010, avec le titre suivant : Solide comme un roc

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque