Série Rare, au nom du bronze

Par Marie Maertens · L'ŒIL

Le 1 novembre 2005

Des pieds de lampe dorés, des poignées de portes chromées, des boutons de commodes argentés, des embrasses de rideaux nickelées… Série Rare décline le bronze manufacturé sous toutes ses formes. Dotée d’une galerie parisienne, cette entreprise à caractère familial fut créée il y a une douzaine d’années à l’initiative d’un couple : Marie-Luce et Daniel Podva. Le déclic en fut la découverte par Marie-Luce de bijoux vandales, ce peuple germanique qui s’installa au cours du ve siècle en Tunisie, avant les conquêtes arabes, et dont les parures s’avèrent proches des créations kabyles. Elle se passionne alors pour cette esthétique associant pureté des lignes, combinaison des formes et simplicité des matières. Daniel Podva était quant à lui photographe de mode et de beauté pour Harper’s Bazaar, jusqu’au jour où il décide de prendre une année sabbatique afin de se perfectionner dans le dessin. Cultivant également une nette prédilection pour les formes antiques et l’Art déco, il conçoit et sculpte aujourd’hui tous les modèles de la marque. Il lui arrive également de « recustomiser » des petits meubles années 1930 qu’il garnit de nouveaux boutons. Dans le respect d’un savoir-faire traditionnel, tout est réalisé à la main au sein des différents ateliers de l’hexagone. Les formes épurées et déclinées dans différentes patines confèrent à ces objets un aspect brut très chic, inspiré des invasions barbares.

PARIS, Série Rare, 6 rue de l’Odéon, VIe, tél. 01 55 42 92 10.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°574 du 1 novembre 2005, avec le titre suivant : Série Rare, au nom du bronze

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque