Mercredi 11 décembre 2019

Sélection des ventes de la quinzaine

Par Armelle Malvoisin · Le Journal des Arts

Le 30 novembre 2011 - 953 mots

ART CONTEMPORAIN : LES ANNÉES SUPPORTS-SURFACES
Vente du 7 décembre à l’hôtel Dassault, Paris
Artcurial


Dans la vente d’art contemporain du 7 décembre chez Artcurial, à Paris, une section entière d’une trentaine d’œuvres est dédiée à Supports-Surfaces, regroupant pratiquement tous les participants à ce grand mouvement français. La vacation s’ouvre cependant sur deux œuvres du groupe B.M.P.T., soit une acrylique sur toile de 1970 par Olivier Mosset (est. 35 000 euros), et Jaune, rouge, violet, vert, bleu, gris, miroir d’eau (1973), ensemble de sept huiles sur papier par Niele Toroni aux empreintes de pinceau répétées à intervalles réguliers (est. 20 000 euros). « Sur le plan théorique, la génération Supports-Surfaces adhère d’abord au message de B.M.P.T., Daniel Buren, Olivier Mosset, Michel Parmentier et Niele Toroni », rappelle l’expert Marie-Hélène Grinfeder. Plusieurs œuvres historiques du mouvement ont été retenues, tels Sol-mur (1973), huile sur toile de Louis Cane (est. 20 000 euros) ; Croix orange couture plate (1975) de Noël Dolla (est. 10 000 euros) ; et Couple toile/outil échelle, empreinte (1975), œuvre de Christian Jaccard créée à partir de chanvre tressé en échelle dont l’artiste relève l’empreinte (est. 8 000 euros). Une Peinture (1979) signée Jean-Pierre Pincemin (est. 50 000 euros) correspond à une période marquée par le réapprentissage de la peinture sur le châssis. Initiateur du groupe, Claude Viallat est notamment représenté par une grande composition d’empreintes aux colorants mordants sur bâche, datée de 1973 (est. 15 000 euros). Notons encore Tuilage, toile, peinture industrielle et solarisation (1975-1976) de Patrick Saytour (est. 3 000 euros, ill. ci-dessus), œuvre obtenue par exposition de la toile au soleil, mais aussi à la pluie et au vent, qui va lentement (minimum un an) la « peindre » et la « dépeindre ».

Expert : Marie-Hélène Grinfeder
Estimation : 300 000 euros
Nombre de lots : 34

---

DESIGN MASTERS
Vente du 13 décembre, New York
Phillips de Pury & company


Les estimations de la vente de design organisée par Phillips de Pury & Company, à New York, peuvent sembler affolantes, mais les lots sélectionnés sont hissés au rang de chefs-d’œuvre. Il en est ainsi d’une table de salle à manger Sanso (1987) accompagnée d’une suite de dix chaises Conoid (1987) par George Nakashima, le tout estimé minimum 300 000 dollars (222 000 euros). Pour le prix, la maison fournit le dessin original de la table et la correspondance entre le designer et le propriétaire à l’origine de la commande. Les amateurs d’Art déco retiendront une paire de fauteuils Gonse (vers 1930-1932) de Jacques-Émile Ruhlmann (est. 600 000 dollars). Il n’existe qu’un seul et troisième exemplaire de ce modèle laqué noir qui fut vendu chez Christie’s, à New York le 15 juin 2004, pour 253 900 dollars. Toujours de Ruhlmann, une monumentale paire de portes laquées noir (vers 1925, est. 250 000 dollars) est référencée dans de nombreux ouvrages et a figuré dans l’exposition que le Metropolitan Museum of Art de New York a consacrée au maître de l’Art déco en 2004. Font également partie de la sélection Art déco un très spectaculaire plafonnier « jets d’eau » en cristal de Baccarat (1925, est. 200 000 dollars) par Georges Chevalier et un important bureau en bois et métal, modèle SN3 (1927, est. 475 000 dollars) de Pierre Chareau qui fut adjugé le 20 novembre 2006, à Paris chez Sotheby’s, pour 348 000 euros. Des années 1950 ont été élues deux pièces uniques de Jean Royère : une table de salle à manger en marqueterie de paille (est. 220 000 dollars) et une commode Œuf (est. 120 000 dollars, ill. ci-dessus). Les années 2000 consacrent notamment Marc Newson et sa table Chop Top (2006, est. 180 000 dollars) en verre et aluminium peint, une édition de la galerie Kreo (Paris) limitée à 12 exemplaires.

Expert : Alexander Payne
Estimation : 5,2 à 7,1 millions de dollars (3,9 à 5,3 millions d’euros)
Nombre de lots : 75

---

ARMAN : COLLECTION MARION MOREAU ET ANNE FERNANDEZ
Vente du 21 décembre à Drouot, Paris
SVV Le Mouel


La vente d’art contemporain, orchestrée par la SVV Le Mouel à Paris, est entièrement consacrée à Arman et à son univers. Elle comprend une vingtaine d’œuvres provenant de la collection personnelle de Marion Moreau et Anne Fernandez, les deux filles aînées de l’artiste, dont la vente profitera à la Fondation A.R.M.A.N. (Arman Research Media Art Network), créée en 2006 et située à Genève. « Toutes les œuvres mises aux enchères sont des pièces uniques, explique Marion Moreau, présidente de la Fondation A.R.M.A.N. Nous souhaitions également que le catalogue de cette vente ait une vocation pédagogique et qu’il puisse donner au marché de l’art une meilleure lisibilité de l’œuvre d’Arman. Il proposera ainsi une classification (œuvre unique, œuvre originale, multiple, originaux sériels, œuvre prouvée, art appliqué, bijoux, divertimenti, monuments) ainsi qu’un glossaire sur les méthodes de travail de l’artiste. Le catalogue inclura également des textes des compagnons de route ayant connu Arman dès les débuts. »
La pièce phare est un Portrait blanc/noir d’Arman (1986) par Andy Warhol (ill. ci-dessus), pièce unique de 102 x 102 cm (est. 180 000 euros). Font aussi partie des œuvres des filles d’Arman : La Dame de Shanghaï (1993), une accumulation de radios dans une armature métal et miroir (est. 100 000 euros) ; Mary Poppins Bike (1991), une composition peinte aux brosses et à la bicyclette découpée (est. 50 000 euros) ; Stradavarius (1999), un travail à l’acrylique sur l’image du violoncelle dans un cadre en Plexiglas (est. 30 000 euros) ; ou encore Color Scales (1991), un développement des accumulations de tubes et coulées de couleurs sur toile (est. 60 000 euros). Des pièces uniques, mais pas (encore) historiques.

Expert : Marc Ottavi
Estimation : 600 000 à 800 000 euros
Nombre de lots : 60

--- 

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°358 du 2 décembre 2011, avec le titre suivant : Sélection des ventes de la quinzaine

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque