Dimanche 8 décembre 2019

Sélection des ventes de la quinzaine

Par Armelle Malvoisin · Le Journal des Arts

Le 31 octobre 2011 - 929 mots

LIVRES ANCIENS : BIBLIOTHÈQUE R. ET B. L.
Vente du 8 novembre à Drouot, Paris, SVV Binoche et Giquello

Réunissant deux bibliothèques, la vente organisée à Drouot par Binoche et Giquello offre une très belle sélection d’ouvrages anciens. Parmi les textes classiques, signalons un superbe exemplaire de l’édition originale des deux premiers livres des Essais (1580) de Michel de Montaigne (est. 80 000 euros) et une édition originale d’une grande rareté du Discours de la méthode (1637) de René Descartes, auquel ont été ajoutés trois discours scientifiques (La Dioptrique, Les Météores et La Géométrie) illustrés de nombreuses figures sur bois dans le texte (est. 40 000 euros).

Parmi les joyaux de la vente, il faut remarquer un ensemble rarissime de dix volumes de la première édition de La Nouvelle Justine ou Les Malheurs de la vertu (1797) du marquis de Sade, en reliure érotique du début du XXe siècle (est. 150 000 euros), et Hypnerotomachia Poliphili (imprimé à Venise par Alde Manuce en 1499) de Francisco Colonna (est. 150 000 euros), enrichi de 171 gravures sur bois (dont une dizaine à pleine page), « édition princeps du plus célèbre livre illustré de la Renaissance et l’un des chefs-d’œuvre de l’art du livre », selon l’expert Dominique Courvoisier. Pour Caprichos (1799) de Francisco Goya (est. 120 000 euros), il s’agit du « premier tirage de cette suite complète de 80 aquatintes originales [ill. ci-dessus], formant une satire violente des mœurs du temps. Goya y montre l’homme qui a laissé capituler sa raison et se trouve alors dominé par les vices, l’égoïsme, le mensonge, le fanatisme. Cette première grande suite de l’artiste fut retirée de la vente après deux jours par crainte de la censure », précise l’expert.

Expert : Dominique Courvoisier
Estimation : 1 million d’euros
Nombre de lots : 89



ŒUVRES MÉDIÉVALES : COLLECTION MARQUET DE VASSELOT
Vente du 16 novembre à Paris, Christie’s

La dispersion, par Christie’s à Paris, de la collection Marquet de Vasselot de 24 œuvres médiévales n’est pas sans rappeler, dans la même spécialité et de qualité équivalente, celle de la collection Dormeuil de 27 lots d’ivoires et d’émaux (collectés à la même époque, fin XIXe-début XXe siècle), vendue en novembre 2007 à Paris chez Sotheby’s pour 9,5 millions d’euros. Son estimation haute de 3,5 millions d’euros est également similaire à celle de la collection Dormeuil. Pour renforcer le caractère muséal de la collection Marquet de Vasselot, qui fut conservateur au Musée du Louvre et directeur du Musée de Cluny, Christie’s a choisi de présenter, dans le catalogue de la vente, les trois œuvres de la collection acquises récemment par les musées du Louvre et de Cluny ainsi que les trois autres œuvres classées « trésor national » ce, en accord avec les Musées de France. Plusieurs chefs-d’œuvre restent à saisir, à commencer par une sculpture en ivoire sculptée en ronde-bosse, La Vierge à l’Enfant trônant, exécutée à Paris vers 1250-1270 (est. 1 à 2 millions d’euros), « d’une taille (37,8 cm), d’une délicatesse et d’un état de conservation tout à fait remarquable », souligne l’expert Isabelle Degut. Figurent plusieurs autres ivoires remarquables dont une reliure de livre sculpté représentant La Crucifixion, réalisée à Constantinople au Xe siècle (est. 300 000 euros). Les émaux de Limoges sont notamment représentés par une chasse en cuivre champlevé, émaillé, gravé, ciselé et doré représentant La Crucifixion et Le Christ en majesté, vers 1200-1210 (est. 80 000 euros, ill. ci-dessus). L’enluminure gothique est mise à l’honneur par 28 feuillets provenant d’un antiphonaire à l’usage franciscain, exécuté en Flandre, probablement à Gand vers 1310-1320 (est. 250 000 euros l’ensemble). Chaque feuillet comporte une très belle initiale historiée, accompagnée de charmantes drôleries marginales.

Expert : Isabelle Degut
Estimation : 2 à 3,5 millions d’euros
Nombre de lots : 24



SACHA GUITRY : COLLECTION ANDRÉ BERNARD
VENTE des 17 et 18 novembre à Drouot, Paris, SVV Ader

La collection mise en vente par la SVV Ader à Paris, regroupant plus de 800 manuscrits, lettres et autographes, dessins et tableaux, photographies et souvenirs de Sacha Guitry (1885-1957), est celle d’André Bernard, grand admirateur du comédien, dramaturge et cinéaste français. Fondateur de l’Association des amis de Sacha Guitry, le collectionneur a consacré sa vie à réaliser le plus grand ensemble autour de Sacha Guitry et son œuvre, incluant le portrait en pied de son père Lucien Guitry (1898), huile sur toile (210 x 134 cm) d’Antonio Ortiz-Echagüe (est. 10 000 euros) ainsi qu’une petite huile sur toile représentant le portrait sa mère, Renée de Pont-Jest par Louise Abbéma (est. 4 000 euros), auquel Sacha Guitry était si attaché qu’il voulut qu’il fut accroché au-dessus de son lit jusqu’à la fin de sa vie.

On trouvera bien sûr toute l’édition originale des œuvres de Guitry, enrichies de très belles dédicaces, y compris les éditions les plus rares ; de nombreuses lettres et quelques manuscrits originaux ; des correspondances amoureuses ; des photographies (dont celles par Paul Nadar, Jacques-Henri Lartigue ou Robert Doisneau) ; des scénarios de films ; des maquettes originales d’affiches ; des affiches de théâtre et de films, dont deux réalisées par René Magritte… On retiendra aussi les nombreux dessins (environ 150) réalisés par Sacha Guitry (est. de 500 à 5 000 euros l’unité), véritable galerie de la société littéraire et artistique de l’époque : Marcel Schwob, Jules Renard, Tristan Bernard, Octave Mirbeau, Alphonse Allais, Anatole France, Claude Monet… et plusieurs autoportraits. Parmi les portraits de Guitry, relevons l’huile sur toile de 1942 par Léon Gard (est. 12 000 euros) et un dessin de Sem (est. 3 000 euros) à l’encre de Chine.

Expert : Thierry Bodin
Estimation : 600 000 euros
Nombre de lots : 820

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°356 du 4 novembre 2011, avec le titre suivant : Sélection des ventes de la quinzaine

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque