Sélection des ventes de la quinzaine

Par Armelle Malvoisin · Le Journal des Arts

Le 28 avril 2010

Émaux Limousins des  XIIIe, XVIe et  XVIIe siècles. Vente du 5 mai À Drouot, Paris SVV fraysse & associés
Une collection particulière d’émaux de Limoges, essentiellement de la Renaissance, est à l’honneur à Drouot. On retiendra une superbe plaque rectangulaire en émaux peints de 19 x 13 cm, représentant le buste d’une Vierge douloureuse, le visage tourné à gauche surmonté de rayons d’or, estimée 10 000 euros (ill. ci-contre). Elle porte le poinçon « P » couronné qui renvoie à Nardon Pénicaud ou Pierre Pénicaud, célèbres émailleurs du XVIe siècle. L’œuvre est en bon état, nonobstant des éclats dans les angles et en bordure. Jésus au Jardin des Oliviers (1543), au monogramme « N.B. », est remarquable par ses dimensions (28,5 x 18,5 cm). En raison de restaurations, sous la forme de repeints sur les bords et dans les ors, cette plaque est estimée 4 000 euros.

Pour une importante plaque rectangulaire du début du XVIe siècle, attribuée à Pierre Pénicaud, illustrant la Mise au Tombeau (est. 8 000 euros), il est aussi fait état de repeints. Notons que 70 % des émaux de cette collection sont en excellent état de conservation, comme une plaque cintrée du début du XVIe siècle montrant une Vierge en Pitié sur un fond d’architecture, attribuée à l’atelier du « Maître aux grands fronts » (est. 6 000 euros). Neuf plaques rectangulaires du milieu du XVIe siècle, représentant des scènes de la vie du Christ, inspirées de La Petite Passion (1509-1511) de Dürer (est. 4 000 euros chacune), seront vendues avec faculté de réunion. « Elles devaient faire partie d’une série plus complète, probablement un retable, et sont attribuables à l’entourage du Maître N.B. », précise l’expert.

Pour la série complète des douze Césars (est. 4 000 euros), inspirés des gravures de Marcantonio Raimondi et des médailles antiques, les empereurs sont représentés de profil sur des petites plaques ovales émaillées en grisaille sur fond noir avec inscriptions en or autour des têtes. Le Musée de Saumur conserve huit exemplaires de médaillons similaires à cette série et le Musée des beaux-arts d’Angers possède un médaillon ovale de Vitellius.

Expert : Jean Roudillon
Estimation : 200 000 euros
Nombre de lots : 69


Collection S. Joel Schur Vente des 5 et 6 mai, New York Sotheby’s
Joel Schur, grand amateur américain de l’œuvre du sculpteur Rembrandt Bugatti, se sépare de 11 pièces, aussi remarquables pour le succès et la rareté des modèles que pour la qualité des patines. L’œuvre de Bugatti touchant aujourd’hui une audience beaucoup plus large que celle traditionnelle des amateurs d’Art déco, les bronzes de la collection Schur sont présentés dans une vacation d’art moderne. Ce choix se justifie également par la montée des prix pour l’artiste. Quatre de ces sculptures animalières ont trouvé place dans la vente du soir, tel un Babouin sacré Hamadryas de 44 cm, connu à 11 exemplaires (ill. ci-contre).

Cette sculpture emblématique, criante de modernité, est estimée 2 millions de dollars (1,5 million d’euros). À ses côtés, et pour la plus grande joie des collectionneurs de félins, on trouvera un Lion de Nubie (est. 1,5 million de dollars), cubisant et massif, et une Lionne de Nubie (est. 1,2 million de dollars) dans un traitement un peu plus naturaliste comme une Grande girafe tête basse (est. 900 000 dollars). Sept autres modèles, plus accessibles, seront offerts dans la vente du jour d’art moderne, soit un Chimpanzé assis sur une boule (est. 300 000 dollars) ; une Petite panthère (est. 200 000 dollars) ; un Petit léopard assis (est. 150 000 dollars) ; trois Jaribu (est. 120 000 à 150 000 dollars chacun) et un Marabout au repos (est. 80 000 euros). La sortie en 2009, sous la plume de Véronique Fromanger, d’un ouvrage monographique sur Bugatti faisant office de catalogue raisonné, est propre à rassurer les acheteurs. Il permet d’assurer la traçabilité de tous les bronzes de Bugatti, depuis leur premier acquéreur jusqu’à aujourd’hui. Ainsi, toutes les fontes de la collection Schur possèdent des provenances irréfutables.

Expert : Jodi Pollack
Estimation : 7 millions de dollars (5 millions d’euros)
Nombre de lots : 11


Collection Michael Crichton Vente du 11 MAI, New York Christie’s
La collection d’œuvres d’art d’après guerre et contemporain de Michael Crichton (1942-2008), auteur du best-seller Jurassic Park, sera un des temps forts de la saison new-yorkaise. L’écrivain faisait par ailleurs autorité pour l’œuvre de l’Américain Jaspers Johns, aussi n’est-il pas surprenant que cet artiste occupe une place majeure dans cet ensemble. L’œuvre phare est Flag (1960-1966) de Jaspers Johns (ill. ci-contre). Estimé 10 à 15 millions de dollars (7,5 à 11 millions d’euros), ce tableau iconique du pop art fut acquis en 1973 directement auprès de l’artiste, tout comme Study for a Painting (2002) de la série « Catenary » commencée en 1996, estimé 3 millions de dollars au minimum.

La collection Crichton comprend aussi des œuvres de Pablo Picasso parmi lesquelles les toiles Femme à la robe rose (1917) et Femme et fillettes (1961), estimées 5,5 millions de dollars chacune. Signalons deux œuvres importantes de Robert Rauschenberg, Studio Painting (1960-1961) et Trapeze (1964), estimées respectivement 6 et 5 millions de dollars. Le pop art américain est notamment représenté par les tableaux Figures in Landscape (1977) de Roy Lichtenstein, estimé 2,5 millions de dollars, et Mao (1973) d’Andy Warhol, estimé 700 000 euros.

La partie plus contemporaine de la collection inclut Chicago Board of Trade (1997), une large vue de la salle des marchés de la Bourse de Chicago par le photographe Andreas Gursky (est. 600 000 dollars) ; trois œuvres de Jeff Koons dont un miroir Vase of Flowers (1988) de la série « Banality » (est. 700 000 dollars), ainsi qu’une peinture Push/Pull (2003) de Mark Tansey (est. 800 000 euros).

Expert : Brett Gorvy
Estimation : 48 à 70 millions de dollars (35 à 52 millions d’euros)
Nombre de lots : 31

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°324 du 30 avril 2010, avec le titre suivant : Sélection des ventes de la quinzaine

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque