Sélection des ventes de la quinzaine (07.10-20.10.11)

Par Armelle Malvoisin · Le Journal des Arts

Le 5 octobre 2011

SUCCESSION SYLVAIN LABOUREUR , VENTE DU 12 OCTOBRE À DROUOT, PARIS SVV ADER
Décédé il y a un an, Sylvain Laboureur, fils de l’artiste Jean-Émile Laboureur (1877-1943), était l’auteur du catalogue raisonné de l’œuvre gravée de son père, comptant pas moins de 1 728 gravures. Sa succession, dispersée par la SVV Ader, à Paris, comprend majoritairement des estampes et dessins de Laboureur. « Tous les aspects techniques sont représentés : bois gravé, burin, eau-forte, lithographie. La collection permet de traverser toutes les époques de la vie d’un artiste qui s’inspire, dès sa jeunesse, des œuvres des Nabis, puis flirte avec le cubisme tout en gardant une forte personnalité… Jusqu’à sa dernière planche réalisée en 1938, expose l’expert Hélène Bonafous-Murat. L’originalité de cette collection réside aussi dans les rares dessins préparatoires qui permettent de suivre les progrès de son travail, ou encore dans les illustrations de ses voyages au début du siècle aux États-Unis, en Turquie ou en Grèce. On aime la sensualité des gravures produites après la guerre et qui manifestent son amour de la femme. On savoure les illustrations réalisées sur les menus, témoignage de son goût pour la bonne chère. »
Parmi les bois gravés, Jeune enfant et sa bonne (1898), en impression noir et bleu (ill. ci-dessus), est fortement inspiré par l’esthétique nabie et par un dessin de Dürer représentant un enfant grimaçant, dont Laboureur avait conservé la reproduction dans ses archives. Estimé 2 000 euros, ce très rare tirage d’un total de quatorze, est l’une des six épreuves d’ancien tirage sur vélin fort texturé, signées et numérotées à la plume et à l’encre. Trois dessins préparatoires à la mine de plomb sur vélin y sont joints. Les bois gravés La Petite chatte blanche (1907), imprimé en noir et sanguine, et Une puce (1913) auquel sont joints deux dessins préparatoires sont à saisir à partir de 800 euros.

Expert : Hélène Bonafous-Murat
Estimation : 140 000 à 200 000 euros
Nombre de lots : 383


ART D’APRÈS-GUERRE ET CONTEMPORAIN, VENTES DES 13 ET 14 OCTOBRE À LONDRES, SOTHEBY’S ET CHRISTIE’S
Pour leur vente de prestige à Londres, Sotheby’s et Christie’s jouent la sélectivité en misant sur une offre limitée de pièces de qualité pour créer l’émulation. Soit pas plus de 100 lots à elles deux. Chez Sotheby’s, la vente est dominée par une forte section d’artistes anglais, à commencer par Lucian Freud, décédé cet été, dont la cote devrait davantage s’affirmer avec Boy’s Head (1952). Lot phare de la vacation, ce petit tableau de 21,6 x 15,9 cm est estimé 3 millions de livres sterling (3,4 millions d’euros). La section anglaise inclut Head of Helen Gillespie II (1963-1964), huile sur carton de Frank Auerbach (est. 800 000 livres sterling, 920 000 euros) ; A Street in Willesden (1985), grande huile sur carton de Leon Kossoff (est. 350 000 livres sterling, 400 000 euros) ; Microcosmos (Siren) (2008), sculpture de Marc Quinn incarnant la top modèle Kate Moss dans une pose de yoga (est. 500 000 livres sterling, 575 000 euros) ; ou encore le tableau Bellevarde (1995), paysage enneigé de Peter Doig (est. 1,5 million de livres sterling, 1,7 million d’euros). Le lendemain, chez Christie’s, sera présenté en vedette Kerze (Candle) de Gerhard Richter (ill. ci-dessus), en écho à la rétrospective que la Tate Modern de Londres consacre à l’artiste, à partir du 6 octobre. Cette huile sur toile de 1982 est estimée 6 à 9 millions de livres sterling (6,9 à 10,3 millions d’euros). À côté d’une monumentale sculpture de fer d’Antony Gormley, Angel of the North (Life-Size Maquette) (1997), éditée à cinq exemplaires (est. 1,5 million de livres sterling), deux œuvres majeures de Richard Prince font partie des temps forts de la vacation : une photographie iconique Untitled (Cowboy) (1999), tirage unique en couleurs (est. 1 million de livres sterling, 1,1 million d’euros) et Nurse Forrester’s Secret (2002-2003), une peinture de la célèbre série des Nurse (est. 2,1 à 3 millions de livres sterling, 2,4 à 3,4 millions d’euros).

SOTHEBY’S, 13 OCTOBRE
Expert : Cheyenne Westphal
Estimation : 19 millions de livres sterling (22 millions d’euros)
Nombre de lots : 47

CHRISTIE’S, 14 OCTOBRE
Expert : Francis Outred
Estimation : 30 millions de livres sterling (35 millions d’euros)
Nombre de lots : 53


COLLECTION ANDRÉ MURE, VENTE DU 19 OCTOBRE À L’HÔTEL DES TUILIERS, LYON SVV ARTCURIAL-LYON
Portée par la collection André Mure (1922-2007), l’école lyonnaise d’après-guerre est à l’honneur à Lyon, chez Artcurial. Adjoint à la Culture de Francisque Collomb, délégué aux Arts plastiques, durant de nombreuses années, André Mure avait créé l’Octobre des arts (qui deviendra la biennale d’art contemporain). Il a été à l’origine de la création du Musée d’art contemporain et on lui doit encore, entre autres, l’Espace lyonnais d’art contemporain et le Marché de la création. « S’il fut le conseiller culturel de Jack Lang pour le mécénat, c’est en sa qualité de président du Salon d’automne qu’il va promouvoir des artistes lyonnais que l’on retrouve à l’affiche dans cette vente. Il n’hésitera pas à acquérir leurs œuvres », rapporte l’expert lyonnais Bernard Gouttenoire. Sont à redécouvrir l’œuvre rustique de Jean Couty, avec l’huile sur toile Paysage d’Espagne (est. 6 500 euros) ; le coloriste intimiste Jean Fusaro, avec le tableau Les Quais du Louvre, nocturne (est. 2 000 euros) ; André Cottavoz avec l’huile sur toile La Rue pavoisée (est. 7 000 euros) ; Jim Leon avec une grande toile représentant Ophélie (est. 3 000 euros) ; ou encore Erich Schmid dont la « peinture privilégie un état paupériste extrême », écrit Bernard Gouttenoire dans son Dictionnaire des peintres et des sculpteurs à Lyon aux XIXe et XXe siècles. La vente inclut une huile sur panneau de l’artiste, Église à Paris (est. 3 000 euros, ill. ci-dessus).

Expert : Bernard Gouttenoire
Estimation :
80 000 à 120 000 euros
Nombre de lots : 41

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°354 du 7 octobre 2011, avec le titre suivant : Sélection des ventes de la quinzaine (07.10-20.10.11)

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque