Mercredi 21 février 2018

Art amérindien

Retour au pays

Par Armelle Malvoisin · Le Journal des Arts

Le 9 août 2007

Prix exceptionnels pour la collection Dundas.

NEW YORK - Avec un résultat de 7 millions de dollars (5,57 millions d’euros), soit plus de deux fois l’estimation haute, la vente de la collection Dundas d’art amérindien le 5 octobre chez Sotheby’s à New York a établi un record historique dans cette spécialité. « C’était la folie ! Nous n’avons rien pu acheter », rapporte un marchand parisien. « La valeur artistique et historique sans précédent de la collection restée dans la famille depuis qu’elle fut acquise en Colombie britannique en octobre 1863 par un Écossais, le révérend Robert J. Dundas, a attiré un large cercle d’enchérisseurs du Canada, des États-Unis et d’Europe », indique l’expert David Roche. La famille du révérend Dundas avait jusqu’alors échoué dans ses tentatives de céder ce patrimoine à des musées. Un superbe masque-portrait Tsimshian en bois polychrome du XIXe siècle figurant un shaman en état de transe était la pièce maîtresse de cet ensemble de 57 lots. Estimé 700 000 dollars à 1 million de dollars, il s’est envolé à 1,8 million de dollars, un record pour un objet amérindien. Le rare masque-chapeau Tlingit surmonté d’une grenouille à visage humain, estimé 550 000 dollars, a été adjugé 660 000 dollars. Sur la même estimation, une massue très ancienne (vraisemblablement datant du XVIIIe siècle) en bois d’élan ou de caribou, issue des communautés Tlingit ou Tsimshian, sculptée sur toute sa longueur et figurant en son sommet un shaman surmontant un loup, est partie pour 940 000 dollars. Ces trois pièces vedettes ont été acquises par le marchand Donald Ellis, de la galerie éponyme située à Dundas dans l’Ontario (Canada). Ellis a aussi emporté 24 autres lots de la vente pour lesquels il a durement bataillé. 430 400 dollars lui ont été nécessaires pour acheter un hochet sculpté Tsimshian de shaman estimé au plus haut 100 000 dollars. Pour un bol Tsimshian en forme d’oiseau, estimé 30 000 à 40 000 dollars, les enchères se sont enflammées jusqu’à 273 600 dollars. Le marchand canadien a agi pour le compte de deux institutions canadiennes, d’un collectionneur américain et surtout de deux membres de la famille Thomson de Toronto. Actionnaires majoritaires de la Thomson Corporation, soit l’un des plus puissants empires mondiaux de l’édition, les Thomson ont déboursé plus de 5 millions de dollars pour acquérir une vingtaine d’objets amérindiens du Canada de la collection Dundas, en hommage au milliardaire Kenneth Thomson décédé en juin 2006. Ce dernier était l’ancien président du quotidien canadien Globe and Mail, un collectionneur passionné et un important donateur pour les musées.

Collection Dundas

- Experts : David Roche - Estimation : 2 à 3 millions d’euros - Résultat : 7 millions de dollars (5,57 millions d’euros) - Nombre de lots vendus : 57 - Lots vendus : 100 %

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°245 du 20 octobre 2006, avec le titre suivant : Retour au pays

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque