Mercredi 21 octobre 2020

Binoche et Giquello, Hôtel Drouot (75)

Régine et Guy Dulon, cinquante ans de collection

Le 19 juin 2015

Par Marie Potard · L'ŒIL

Le 13 mai 2015 - 229 mots

La maison de vente Binoche et Giquello s’apprête à disperser la collection Régine et Guy Dulon, rassemblant une centaine d’œuvres précolombiennes, post-impressionnistes et indonésiennes.

Ce médecin, passionné d’objets d’art, père de Bernard Dulon, incontournable marchand d’art tribal, a notamment réuni un important ensemble d’œuvres précolombiennes, séduit par « la qualité des objets et leur aspect caractéristique, unique sur le plan mondial », expliquait-il dans un entretien de 2009, quelques mois avant sa mort. « Guy Dulon a collectionné ces pièces très tôt, dans les années 1950, à un moment où elles n’étaient pas encore regardées. Elles sont toutes documentées », précise Jacques Blazy, expert de la vente et ami de la famille. Parmi les pièces phare, Chalchiuhtlicue, déesse de l’eau, culture aztèque, 1325-1521 apr. J.-C., Mexique, figure féminine en tenue traditionnelle, assise sur ses pieds (est. 250 000 à 300 000 euros) ou encore Hacha (hache) représentant une tête de guerrier casqué, culture Veracruz, Mexique, 450-650 apr. J.-C., surmonté d’une tête de serpent à plumes stylisée (est. 150 000 à 200 000 euros). Au cours de recherches visant à faire redécouvrir l’œuvre de Louis Hayet – peintre néo-impressionniste tombé dans l’oubli, Guy Dulon va se passionner pour le courant postimpressionniste. La vente du 19 juin comporte une trentaine de tableaux de cet artiste, mais aussi un pastel d’Édouard Vuillard, Marie Vuillard assise (est. 25 000 à 40 000 euros).

Binoche et Giquello, hôtel Drouot, 9, rue Drouot, salles 1 et 7 à 14 h, www.binocheetgiquello.com

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°680 du 1 juin 2015, avec le titre suivant : Régine et Guy Dulon, cinquante ans de collection

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque