Jeudi 12 décembre 2019

Rappel à l’ordre

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 9 juin 2006 - 163 mots

PARIS - « Au-delà du prix de réserve, les enchères fictives sont une pratique en ventes publiques. » C’est ce qu’a déclaré Olivier Collin du Bocage au journaliste qui lui posait des questions sur les astuces pour faire grimper les enchères, lors de l’émission de télévision « Capital » consacrée aux ventes aux enchères et diffusée sur M6 le 23 avril.

Pour cette maladresse, le commissaire-priseur parisien a reçu un rappel à l’ordre collégial du Conseil des ventes volontaires (CVV), de la Chambre nationale des commissaires-priseurs judiciaires et de la Compagnie des commissaires-priseurs judiciaires de Paris.

Ces trois autorités ont tenu à réaffirmer solennellement que « cette “pratique” est absolument illégale et que les propos tenus par l’invité sur le plateau de l’émission n’engagent que leur auteur ». Et d’ajouter qu’ils veillaient, « au nom de la loi, et dans l’intérêt même des consommateurs, au strict respect de la transparence et de la sincérité du marché français des ventes aux enchères publiques ».

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°239 du 9 juin 2006, avec le titre suivant : Rappel à l’ordre

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque