Questions à… Michel Roudillon

Expert en objets publicitaires, Paris.

Par Armelle Malvoisin · L'ŒIL

Le 26 avril 2010

Quels conseils donneriez-vous à un collectionneur ?
Il faut beaucoup fréquenter les salles de ventes pour se faire l’œil, y assister d’abord sans acheter.
Ne pas hésiter à poser des questions. Je conseillerais d’acheter des plaques en bon état ou celles qui ont un peu vécu mais sans restaurations ou repeints (ce qui est annoncé en vente), même si elles valent plus cher.

Beaucoup d’amateurs achètent de gré à gré, sur les brocantes…
Oui, mais beaucoup d’entre eux sont aussi revenus en salle de ventes publiques après quelques déconvenues. Les plaques proposées aux enchères sont garanties authentiques par un expert qui engage sa responsabilité. Lorsque le collectionneur chine seul sur les marchés ou auprès d’autres collectionneurs, il n’est pas à l’abri de tomber sur une pièce ancienne restaurée, ou pire, sur une copie moderne volontairement esquintée pour la faire passer pour un objet ancien.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°624 du 1 mai 2010, avec le titre suivant : Questions à… Michel Roudillon

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque