Mardi 10 décembre 2019

Première vente Sotheby’s à Paris : une alliance franco-américaine

L'ŒIL

Le 1 juin 2001 - 181 mots

Parce que le décret d’application de la réforme n’est pas encore intervenu, il a fallu anticiper. Sotheby’s confiera donc le marteau à l’étude Poulain Le Fur lors de trois ventes exceptionnelles à la galerie Charpentier. La volonté des vendeurs sera ainsi respectée : vendre à Paris et avant la fin de l’été leurs collections étrangères de goût français. La première réunit celle des Italiens Luigi et Nera Anton Laura, éclectique ensemble reflétant leur ouverture sur toute forme d’art de qualité et offert par le couple au Fondo per l’Ambiente Italiano. La deuxième est celle de la bibliothèque littéraire du Belge Charles Hayoit, ou l’on trouve de somptueuses éditions originales et des manuscrits de la grande littérature française, de Molière à Flaubert. La dernière, enfin, rassemble un important mobilier et des objets d’art de divers amateurs. Mais c’est surtout parce qu’elles marquent l’arrivée sur la scène parisienne des majors anglo-saxonnes que ces ventes préparent avec éclat la révolution à venir.

- PARIS, Sotheby’s, Galerie Charpentier, 76, rue du Faubourg Saint-Honoré, tél. 01 53 05 53 05, 27, 28, 29 juin, 5 juillet.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°527 du 1 juin 2001, avec le titre suivant : Première vente Sotheby’s à Paris : une alliance franco-américaine

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque