Samedi 28 novembre 2020

Poulies africaines

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 1 avril 2005 - 112 mots

PARIS - Spécialisée en art primitif, la galerie Renaud Vanuxem propose de découvrir un aspect rare de la sculpture africaine : le métier à tisser. Le marchand présente une collection de près de 70 poulies de métier à tisser d’Afrique de l’Ouest, réunies sur plusieurs années. Arborant des sujets variés (masques rituels, figures d’ancêtres, janus, animaux…), ces pièces rares et anciennes offrent des spécificités liées aux ethnies dont elles proviennent – les groupes Gouro, Boulé et Sénoufo de la Côte d’Ivoire et les Dogons du Mali. En Afrique, le tissage est considéré comme un travail noble, donc réservé aux hommes.

« Poulies secrètes », galerie Renaud Vanuxem, 52, rue Mazarine, 75006 Paris, tél. 01 43 26 03 04, tlj sauf dimanche, 14h-19h. Jusqu’au 21 mai.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°212 du 1 avril 2005, avec le titre suivant : Poulies africaines

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque