Mercredi 19 février 2020

Une marque/un artiste

Pierre Hermé, Sèvres & Nicolas Buffe

Par Anne-Cécile Sanchez · L'ŒIL

Le 21 février 2016 - 232 mots

Chocolats installé au Japon, dont la culture des mangas, des anime et jeux vidéo l’a, très jeune, fasciné, Nicolas Buffe, qui est né à l’orée des années 1980, est peu connu dans l’Hexagone.

Il y a pourtant signé pour le théâtre du Châtelet la conception visuelle et les décors d’Orlando Palandino en 2012 et, plus récemment, apporté une touche très Final Fantasy à la mise en scène de l’opéra de Mozart Il re pastore. L’année 2016 lui offre une nouvelle vitrine, d’un genre totalement différent : le pâtissier Pierre Hermé a en effet confié au plasticien une carte blanche pour rhabiller à partir du 1er février ses coffrets de chocolats, de l’emballage au décor des ganaches. La maison mondialement connue pour ses macarons a déjà dialogué par le passé avec des artistes et des créateurs comme Fabien Verschaere, Jean-Philippe Delhomme, Anne-James Chaton, etc. Cette nouvelle collaboration, placée sous le signe des « Royaumes de la Lune et du Soleil », prendra des formes différentes tout au long de l’année et jusqu’à l’épiphanie 2017. À cette occasion, et en partenariat avec la Cité de la céramique, une fève en porcelaine baptisée Ichtyonef, sculpture miniature peinte à la main et produite en édition limitée, sera glissée dans une cinquantaine de galettes. Cinquante galettes seulement : les fabophiles amateurs de collectors devront avoir l’estomac solide, ou la main heureuse au moment de tirer les rois.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°688 du 1 mars 2016, avec le titre suivant : Pierre Hermé, Sèvres & Nicolas Buffe

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque