Vendredi 22 novembre 2019

Pierre Bergé bibliophile

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 28 avril 2006 - 91 mots

PARIS - Dispersée le 7 avril chez Pierre Bergé & associés, à Paris, la bibliothèque litté­raire d’un amateur parisien a totalisé 2,25 millions d’euros.

Le Cid de Corneille s’est révélé héroïque, en atteignant 210 000 euros, plus du double de son estimation. Cette édition originale était l’un des quatre exemplaires encore en main privée sur les dix-huit répertoriés. Les vingt-huit éditions originales de Molière ont atteint 836 196 euros, grâce notamment à Sganarelle ou le Cocu imaginaire, adjugé 68 000 euros (estimation doublée), et aux Précieuses ridicules, adjugé 35 000 euros.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°236 du 28 avril 2006, avec le titre suivant : Pierre Bergé bibliophile

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque