Lundi 17 décembre 2018

Photo : dynamisme new-yorkais

Le plus grand rendez-vous annuel de la photographie

Le Journal des Arts

Le 1 mars 1997 - 352 mots

La plus grande foire au monde consacrée à la photographie d’art réunira du 7 au 9 mars, à l’Hôtel Hilton de New York, quatre-vingts marchands.

NEW YORK (de notre correspondant) - Alors que les musées enrichissent leurs ensembles de photographies et que les collections privées se multiplient, la réunion annuelle de l’Association of International Photography Art Dealers (AIPAD) – l’Association internationale des marchands de photographie d’art – prend de plus en plus d’importance sur le marché. Quatre-vingts marchands, dont près d’un tiers établis à Manhattan, ont versé environ 4 000 dollars (22 800 francs) pour toucher un public estimé à sept mille collectionneurs, conservateurs et passionnés de photographie. Les œuvres exposées vont du daguerréotype à la technologie numérique, des photographies d’avant 1850 aux travaux de jeunes talents comme Hiroshi Sugimoto, Michael Kenna, ou Tom Baril, qui a développé et tiré les dernières œuvres de Mapplethorpe.

"L’intérêt de cette manifestation est qu’elle donne une occasion unique de porter un regard d’ensemble sur l’histoire de la photographie d’art", souligne Kathleen Ewing, directrice de l’AIPAD et propriétaire d’une galerie à Washington. Pour le collectionneur confirmé, c’est la chance de trouver une pièce qu’il recherche depuis longtemps, et les conservateurs peuvent y voir beaucoup d’œuvres nouvelles en évitant les déplacements multiples2." Selon le président de l’AIPAD, Robert Klein de Boston, "la croissance du marché de la photographie est extraordinaire. Aujourd’hui, la plupart des grandes galeries programment des expositions de photographie, et l’AIPAD est devenue la référence pour déterminer ce qui a une valeur historique ou artistique dans ce domaine".

Parmi les vingt-quatre exposants new-yorkais figurent Howard Greenberg, Harry Lunn, Laurence Miller et Zabriskie. Dix autres exposants viennent de Californie, cinq de Washington, et l’on compte quatre Français (Bouqueret Lebon, Leon Herchtritt, Michèle Chomette et Baudoin Lebon). Cette année, l’AIPAD rend hommage au photographe octogénaire Harry Callahan (né en 1912), avec une rétrospective organisée par la National Gallery de Washington. L’exposition voyagera ensuite aux États-Unis (Atlanta High Museum jusqu’au 6 avril, puis Detroit, et Chicago Museum of Contemporary Art ). Enfin, le 8 mars, Peter Hay Halpert organise un colloque sur le thème "Collectionner la photographie contemporaine".

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°34 du 1 mars 1997, avec le titre suivant : Photo : dynamisme new-yorkais

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque