Samedi 24 février 2018

Peintures en fête à l’Ifaf

Quinze marchands français à New York

Par Éric Tariant · Le Journal des Arts

Le 16 juillet 2008

Créée il y a six ans, l’International Fine Art Fair est devenue la plus importante manifestation mondiale consacrée à la peinture, qu’elle soit moderne ou ancienne. Elle réunira du 7 au 12 mai, à New York, soixante-six marchands provenant de six pays, dont quinze français.

NEW YORK. “C’est le meilleur salon mondial consacré à la peinture, les toiles sont de qualité supérieure à celles exposées à la Biennale. La manifestation attire un nombre élevé de grands collectionneurs et de conservateurs de musées”, s’enthousiasme Manuel Schmit, qui présentera plusieurs œuvres de Bonnard, dont un grand Nu de 1909 et une Nature morte de 1918, mais aussi un Boudin, La rade de Brest, qui avait été exposé au Salon de 1870, et des œuvres de Courbet, Van Dongen et Fantin-Latour. Les sections impressionniste et moderne seront particulièrement bien représentées, avec de grands marchands comme Berès, Brame & Lorenceau, Richard Green ou Daniel Malingue. Ce dernier accrochera un Picasso de 1969, Homme et femme, qui figurait dans l’exposition du Guggenheim  Museum en 1984, “Les dernières années de Picasso”, et un Sérusier de 1889, La cueillette du genêt, exposé dans plusieurs manifestations consacrées aux Nabis. La galerie Cazeau de la Béraudière – qui a vendu l’an passé à un collectionneur américain un paysage de Corot à 1 million de dollars – a sélectionné un Bonnard de 1942, Nature morte à la bouteille de vin rouge, signé et daté, ainsi qu’une Nature morte de Cézanne exécutée entre 1895 et 1900. La peinture française du XIXe siècle, très prisée des Américains, sera également en bonne place sur les stands, et notamment chez Richard Feigen qui présentera un Portrait de Mme Péan de Saint Gilles par Pierre-Paul Prud’hon, une des dernières peintures réalisées avant sa mort, en 1823. Une vingtaine de stands seront consacrés aux maîtres anciens, qui reviennent en force cette année chez quelques grands noms de la spécialité, comme Flavia Ormond, Jean-François Baroni, Martin Moeller Kunsthandel et Arnoldi-Livie. Colnaghi mettra en vedette un délicieux Francesco Guardi, Vue du Rialto ; Spink Leger un Claude Lorrain de 1671, Apollon et Mercure dans un paysage ; le Londonien James Faber un pastel de Boucher, le portrait de son ami Gaspar de Sireul (100 000 dollars) et une étude de Horace Vernet figurant la tête d’un cheval arabe (100 000 dollars). Pour sa part, Jack Kilgore a choisi une toile de Jacob de Wit, Allégorie de la musique, et un Paysage sous la neige de Joos de Momper, représentatif de la peinture hollandaise.

INTERNATIONAL FINE ART FAIR

7-12 mai, 11h-18h, Park Avenue, 67e Rue, New York.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°82 du 30 avril 1999, avec le titre suivant : Peintures en fête à l’Ifaf

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque