Vendredi 20 septembre 2019

Patrimoine dispersé

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 9 septembre 2010 - 97 mots

PARIS - Malgré une tentative de suspension, la vente d’arts d’Orient de Christie’s s’est déroulée comme prévu le 18 décembre à Paris.

La veille de la vacation, la Coordination des Berbères de France et l’Association des juristes berbères de France avaient été déboutées d’une action en référé devant le tribunal de Paris pour empêcher la maison de ventes de disperser la collection de 1 200 bijoux marocains, réunie par Jean-François Thau entre 1920 et 1960. Seule la moitié des 185 lots, dont les 150 de l’ensemble Thau, ont trouvé preneurs, pour un total de 963 798 euros.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°272 du 4 janvier 2008, avec le titre suivant : Patrimoine dispersé

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque